Biot, une bulle d’air frais des arts et de l’innovation


REPORTAGE – Le village médiéval, berceau des artistes et des verriers, domine la vallée de la technologie de pointe, Sophia Antipolis. Combinant passé et futur avec brio.

De notre envoyée spéciale à Biot (Alpes-Maritimes)

Entre vieilles pierres et haute technologie, Biot conjugue tradition et avenir sans aucun complexe. Cultivant une image à double facette. Perché sur son rocher, le village médiéval domine Sophia Antipolis, une Silicon Valley à la mode méditerranéenne – parsemée de bâtiments modernes discrètement enfouis dans la nature.

À 22 km de Nice, 6 km d’Antibes et seulement 4 km de la plage de la Siesta, ce paisible village aux ruelles pavées conserve un charme provençal sans ostentation, avec ses tuiles et ses façades aux couleurs fanées. De loin, on aperçoit le clocher dépouillé de l’église Sainte-Marie-Madeleine, dans laquelle on pénètre étonnamment par un escalier descendant. Le monument classé fut bâti dès 1470 par les familles italiennes venues de Ligurie pour repeupler le village décimé par la peste et les guerres civiles.

Au fil d’une déambulation dans les calades de Biot, qui ne compte que 1000 habitants (et en totalise 10.000 avec la nouvelle…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.

Vente Flash

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link

Voir aussi :  Lettonie

Vous aimerez aussi...