Corée du Sud – Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères


Infection pulmonaire – Coronavirus Covid-19 (13/03/2020)

Le 11 mars, l’OMS a qualifié de « pandémie » l’épidémie de coronavirus Covid-19 apparue à Wuhan fin décembre 2019. A ce jour, des dizaines de milliers de cas ont été confirmés en Chine et dans de nombreux autres pays dont la Corée du Sud (voir liste des pays concernés et chiffres sur le site du Centre européen de prévention et contrôle des maladies).

Les autorités coréennes ont décidé de ne plus autoriser l’accès au territoire coréen aux ressortissants non-coréens en provenance de la province de Hubei (Chine) dans les 14 jours précédant leur arrivée en Corée du sud.

Des mesures de contrôle sanitaire spéciales ont également été instaurées pour les voyageurs en provenance des pays suivants : Chine (y compris Hong-Kong et Macao), Japon, Italie, Iran, ainsi que France, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni, Pays-Bas.

Il n’y a pas de quarantaine obligatoire ou systématique.

Les passagers concernés sont accueillis dans un hall d’aéroport spécifique à l’aéroport de Séoul Incheon. Leur température est vérifiée. Il leur est demandé de fournir une adresse en Corée et un numéro de téléphone portable.

Chaque passager doit obligatoirement télécharger l’application « Autodiagnostic » sur son téléphone. Dans les 14 jours suivant leur arrivée à Séoul, il leur sera demandé d’indiquer quotidiennement s’ils constatent des symptômes laissant penser qu’ils ont été contaminés (toux, fièvre, etc.). Si ces symptômes sont constatés sur deux jours d’affilée, les autorités coréennes contacteront la personne concernée pour effectuer un examen médical approfondi.

Ces mesures sont déjà appliquées aux passagers ayant séjourné/transité en Iran, en Italie ou en Chine. Elles seront appliquées aux passagers ayant séjourné/transité en France, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni, Pays-Bas à compter du 15 mars 2020.

Voir aussi :  les 10 hôtels confidentiels qui font rêver

• Recommandations générales

En Corée du Sud, de nombreux cas ont été recensés dans la ville de Daegu et la province de Gyeongsang du Nord, ce qui inclut la commune de Cheongdo.

Les autorités coréennes ont rehaussé le niveau d’alerte sanitaire à son maximum. Les rentrées scolaire et universitaire ont été reportées respectivement au 23 mars et du 16 au 30 mars selon les universités. Certains musées ont fermé et de nombreuses manifestations ou événements sont annulés.

Compte tenu de l’évolution de l’épidémie, tout déplacement non essentiel en Corée du Sud est déconseillé (orange sur la carte des conseils aux voyageurs), y compris les échanges scolaires et universitaires.

En outre, compte tenu du contexte évolutif de l’épidémie de Covid-19 et des mesures décidées par les autorités locales pour endiguer l’épidémie, il est recommandé aux Français qui n’ont pas de raison essentielle de rentrer en Corée du Sud, de rester éloignés, en attendant l’amélioration de la situation locale. En particulier, les étudiants en échange qui se trouvent actuellement en dehors de Corée sont invités à différer leur retour en raison de la fermeture actuelle des établissements.

Il est conseillé de suivre les recommandations des autorités locales et de consulter le site internet et les réseaux sociaux de l’OMS et de l’ambassade de France en Corée du Sud, et de rester informé sur la situation sanitaire en consultant les informations et recommandations sur la fiche Coronavirus et sur la page Risques sanitaires/Coronavirus des Conseils aux voyageurs.

• Recommandations de santé

Au retour en France et dans les 14 jours suivant le séjour, il est recommandé de :

• Adopter les bonnes pratiques d’hygiène : se laver les mains régulièrement ; tousser dans son coude ; utiliser des mouchoirs à usage unique

• Réduire les activités non indispensables (cinéma, restaurant, soirées …) et la fréquentation de lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, établissements pour personnes âgées…) ;

• Surveiller sa température 2 fois par jour ;

En cas de fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés à respirer :

• Contacter rapidement le SAMU centre 15 en signalant votre voyage.

• Ne pas se rendre directement chez le médecin, ni aux urgences de l’hôpital.

Voir aussi :  À Val d'Isère, il n'y aura pas de ski cet été

Plus d’informations sur le site du Ministère de la Santé.

Informez-vous en temps réel sur la situation sanitaire en consultant nos informations et recommandations sur la fiche Coronavirus et sur la page Risques sanitaires/Coronavirus.

Risques d’intoxication criminelle au GHB

Plusieurs cas d’usage de GHB (acide gammahydroxybutyrique, dit « drogue du viol ») ont été récemment rapportés à Séoul, dans des clubs des quartiers de Hongdae, Itaewon, Gangnam, mais également en Province, ainsi que lors de rencontres en journée. Le mode opératoire consiste à ajouter une dose de drogue, après une consommation éventuelle d’alcool, dans la nourriture ou la boisson des victimes.

Il est recommandé de faire preuve de vigilance et de prendre les précautions suivantes :

● Laissez votre carte de crédit en sécurité à l’hôtel et ne prenez sur vous que l’argent nécessaire pour la soirée.

● Sortez de préférence accompagné(e) dans les bars ou les clubs et n’acceptez pas d’invitation d’un inconnu.

● Surveillez votre verre. La drogue (GHB par exemple) peut être versée à votre insu.

● Restez vigilant lors des contacts avec des inconnus dans des circonstances festives, notamment les jeunes hommes en groupe ou isolés.

Si vous pensez avoir été victime d’un crime ou délit, contactez immédiatement la police et prévenez l’ambassade de France à Séoul.



Source link

Vous aimerez aussi...