les compagnies aériennes qui réduisent leurs vols en Europe


La hausse spectaculaire du nombre de cas liés au coronavirus, en Italie notamment, porte un coup dur au tourisme et au trafic aérien en Europe. Plusieurs semaines après avoir suspendu leur desserte de la Chine continentale, des compagnies aériennes réduisent désormais leur offre de vols vers l’Italie voire l’Europe. Voici les mesures prises par ces compagnies au 3 mars.

British Airways

Afin de «s’adapter à la baisse de la demande due au coronavirus», la compagnie britannique a annoncé le 2 mars annuler 200 vols long-courriers entre le 16 et le 28 mars.

Les vols moyen-courriers sont également affectés, puisque 171 d’entre eux vont être supprimés entre ses aéroports de Londres (Heathrow, Gatwick et London-City) et l’Italie, la France, l’Autriche, la Belgique, l’Irlande et la Suisse.

» À lire aussi – Coronavirus: les compagnies aériennes qui suspendent leurs vols vers la Chine

Brussels Airlines

«La forte baisse de la demande de transport aérien en Europe pousse Brussels Airlines à revoir son offre de vols au départ et à destination de Milan (Linate et Malpensa), Venise, Rome, Bologne et Turin entre le 2 et le 28 mars», informe la compagnie belge sur son site.

Pour les vols à destination et en provenance de l’Italie qui sont toujours prévus, la compagnie propose des mesures commerciales: les voyageurs disposant d’un billet de ou vers ces villes peuvent reporter leur déplacement à une date ultérieure (jusqu’au 30 avril 2020) et/ou changer leur destination pour une autre en Europe.

easyJet

La compagnie britannique low-cost prévoit d’annuler 11 % de ses vols vers l’Italie entre les 13 et 31 mars. Elle observe un «fléchissement de la demande et des taux de remplissage» depuis et vers les aéroports du nord de l’Italie.

Voir aussi :  VOYAGE EN SOLITAIRE : Thaïlande - épisode 4

» À lire aussi – Coronavirus: comment les acteurs du tourisme en Italie s’adaptent à l’épidémie

Lufthansa

Le groupe allemand Lufthansa, qui détient aussi Austrian Airlines et Swiss, va réduire son offre de vols vers et depuis les grandes villes du nord de l’Italie, dont Milan, Rome et Bologne. Sa filiale autrichienne Austrian Airlines devrait même comprimer de 40% son offre vers l’Italie.

Face à une chute de la demande, le groupe Lufthansa va immobiliser 150 appareils (25 long-courriers et 125 court et moyen-courriers) sur les 700 de sa flotte. Par ailleurs, les compagnies du groupe prolongent la suspension des vols vers la Chine continentale jusqu’au 24 avril.

Ryanair

La compagnie irlandaise low-cost réduit de 25 % sa desserte de l’Italie entre le 17 mars et le 8 avril. «Tous les clients concernés ont été informés par e-mail et SMS et ont eu la possibilité de demander un remboursement, une nouvelle réservation ou un nouvel itinéraire de leur voyage», indique le site de Ryanair. La compagnie observe une «hausse significative» du nombre de passagers ne se présentant pas à l’embarquement, «principalement de et vers l’Italie».

» À lire aussi – Coronavirus: 3 questions à se poser avant de réserver son prochain voyage

SAS

«En réponse à la baisse de la demande, SAS cherchera dans les prochains mois à réduire une partie de la capacité de son réseau court-courrier», indique la compagnie scandinave dans un communiqué, sans pour autant donner de chiffres.

» À voir aussi – Comment se protéger du coronavirus

Comment se protéger du coronavirus – Regarder sur Figaro Live

Voir aussi :  6 MOIS DE VOYAGE EN ASIE : BILAN ET BUDGET (PARTIE 1)



Source link

Vous aimerez aussi...