les réflexes à avoir en cas de crise grave pendant un voyage


Depuis plusieurs jours, le Pérou connaît une crise politique majeure, qui a mené à de multiples protestations dans le pays. LUCAS AGUAYO / AFP

PRATIQUE – Catastrophe naturelle, troubles politiques… Des événements inattendus peuvent survenir pendant un séjour, comme pour ces voyageurs restés coincés en raison de la situation au Pérou. Quelques conseils pour savoir comment s’y préparer et à qui s’adresser en cas de problèmes.

Les récents événements au Pérou nous l’auront prouvé. Si les vacances sont fort heureusement la plupart du temps synonymes de détente, elles peuvent tourner au vinaigre quand survient un événement inattendu : coup d’État, grosse manifestation, blocage des transports, épidémie, catastrophe naturelle, etc. Entre les ambassades de France à l’étranger et le Quai d’Orsay, pas toujours facile de s’y retrouver. Pourtant, certains réflexes à avoir en amont d’un voyage peuvent être d’une aide précieuse le jour-J. Dans bien des cas, ils faciliteront vos démarches sur place et vous permettront de ne pas perdre pied dans une situation déjà stressante. Nos conseils.

En amont du voyage

  • Bien se renseigner sur sa destination

On ne le dira jamais assez : une bonne préparation est souvent la clé d’un voyage réussi. Cela passe par se renseigner en amont sur la situation politique et sociale du territoire que vous voulez visiter. Le site de France Diplomatie, qui dépend du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, met régulièrement à jour ses informations sur les différents pays du monde. Il suffit de se rendre sur la page du pays concerné. L’onglet «Sécurité», disponible sur chaque destination, permet notamment d’obtenir une carte plus précise des zones sûres (en vert et jaune) et de celles qui le sont moins (en orange et rouge). En outre, il ne faut pas hésiter à contacter les ambassades sur place, qui pourront vous fournir des informations plus précises sur la situation locale. Conservez leurs coordonnées (adresse, téléphone, courriel…).

Voir aussi :  Que visiter à Glasgow en 3 jours ?
  • S’inscrire sur le fil d’Ariane

Quand on part à l’étranger, il est conseillé de s’inscrire sur le fil d’Ariane, qui dépend de France Diplomatie. Une précaution d’autant plus nécessaire quand on voyage loin de chez soi et dans des pays à la situation politique instable. Il vous faudra créer un compte et renseigner les différentes dates et lieux de votre périple. La démarche peut s’avérer utile en cas de crises majeures. Les données renseignées pourront alors être utilisées pour vous contacter, au cas où des opérations de secours seraient organisées, mais aussi pour joindre vos proches plus facilement.

  • Adopter des gestes de prévention

Avant de partir, mettez vos proches au courant de votre itinéraire. En cas de problème, ils pourront faire certaines démarches à votre place. En outre, réaliser une photocopie de ses papiers et se les envoyer par mail avant de partir s’avérera utile. La perte d’un passeport ou d’une carte d’identité risque d’ajouter du stress en cas de catastrophe. Enfin, soyez vigilant quant à l’assurance voyage que vous allez souscrire. Il faut vérifier dans les clauses si le rapatriement est prévu, mais aussi si les frais de santé ou de justice sont pris en charge.

Sur place

  • Se renseigner sur les commissariats et les hôpitaux

Mieux vaut prévenir que guérir. Une fois sur place, repérez les commissariats de police et les hôpitaux et notez bien leurs coordonnées. Cela peut toujours être utile en cas de pépins.

  • Prévenir les ambassades sur place
Voir aussi :  vlog 0007 Retour a Railay beach, singe, couche de soleil et homard plat

Si une crise survient, l’ambassade française – ou européenne en cas d’absence de la France sur le territoire -, ou le consulat constituent des interlocuteurs privilégiés. Suivez leur fil d’actualité, que ce soit leur site ou sur les réseaux sociaux, afin d’être informé sur les éventuelles opérations de rapatriement organisées. En cas de problème, sachez que les consulats assurent une permanence 24heures/24, rappelle le site du gouvernement.

Le conseil est évident, mais mérite d’être rappelé. Même si vous êtes inscrit sur le fil d’Ariane, mieux vaut garder contact avec vos proches. En cas de coupure d’électricité ou de difficulté à joindre les services concernés, ils pourront vous être d’une aide précieuse.

À VOIR AUSSI – Pérou: des centaines de touristes bloqués au Machu Picchu



Source link

Vous aimerez aussi...