Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères


Formalités d’entrée et de séjour

Visas

Les voyageurs se rendant en Azerbaïdjan doivent être obligatoirement munis, préalablement à leur départ, d’un visa valable pour toute la durée de leur séjour. Ce visa peut être obtenu auprès de l’ambassade d’Azerbaïdjan compétente ou par une procédure en ligne.

NB : il est impossible d’obtenir un visa aux postes-frontières terrestres.

Avant tout séjour et déplacement à Bakou et dans le reste du pays, il convient de s’assurer, avant son départ, de la validité des documents administratifs (visas, carte de résident le cas échéant), en fonction de la nature du séjour envisagé. En raison de problèmes récurrents, il est demandé aux voyageurs de vérifier, dès la délivrance, trois éléments essentiels du visa qui leur est accordé :

  • la durée autorisée de séjour ;
  • les dates de validité du visa (date d’entrée, avant laquelle il n’est pas possible de pénétrer sur le territoire azerbaïdjanais, et date de sortie, au-delà de laquelle le voyageur se trouvera en situation irrégulière). Un visa valide est requis pour quitter le territoire azerbaïdjanais : en cas d’expiration du visa ou au cas où le séjour aurait excédé la durée de validité de visa, le paiement d’une amende sera exigé avant la délivrance d’un permis de sortie. Ce dernier est valable 48 heures après sa délivrance. Seul le Service d’Etat des Migrations est compétent pour délivrer ce document, qui ne peut donc en aucun cas être obtenu à l’aéroport international de Bakou ou dans un poste-frontière du pays ;
  • le nombre d’entrées autorisées.

. Procédure ASAN VIZA : visa électronique pour une durée maximale de 30 jours

Depuis le 10 janvier 2017, les personnes souhaitant se rendre en Azerbaïdjan peuvent obtenir en ligne un visa électronique (« E-visa ») d’une durée de 30 jours maximum (1 entrée) via le portail institutionnel azerbaïdjanais “ASAN VIZA” disponible à l’adresse suivante : www.evisa.gov.az (site internet en langues anglaise, russe et azerbaïdjanaise).

Voir aussi :  Cinq plages des Seychelles à ne pas rater

Pour obtenir ce visa électronique, les ressortissants de 81 pays soumis à visa d’entrée en Azerbaïdjan (dont la France) devront remplir le formulaire disponible en ligne et téléverser une copie scannée de la page d’identité de leur passeport. Le montant des frais à payer par carte bancaire s’élève à 20 USD pour le visa et 3 USD au titre des frais de services, non-remboursables en cas de rejet de la demande.

Les voyageurs dont la demande a été acceptée recevront dans un délai de 3 jours ouvrés un courriel contenant un lien permettant de télécharger le visa électronique. Celui-ci devra être imprimé au format A4 et glissé dans le passeport. En cas de perte du visa électronique, il est possible de le réimprimer. Chaque visa électronique est nominatif et ne peut être transféré à une autre personne.

Ce dispositif s’adresse à toute personne, famille ou groupe de personnes (de 10 à 300 personnes) souhaitant se rendre en Azerbaïdjan en tant que touriste, bien que le portail propose également les motifs de voyage suivants : affaires, sciences, éducation, travail, culture, sports, humanitaire, traitement médical, voyage personnel, voyage officiel.

Pour toute précision concernant les visas azerbaïdjanais ou le fonctionnement du portail « ASAN VIZA », les demandeurs sont invités à contacter l’ambassade de la République d’Azerbaïdjan en France (http://www.azambassade.fr/page-2147483463) ou la cellule webmestre du portail « ASAN VIZA » (https://evisa.gov.az/en/contact).

Attention  : le portail « ASAN VIZA » ne doit pas être confondu avec le site web www.evisa.com.az apparaissant en tête des résultats sur les moteurs de recherche, qui est un site commercial appartenant à une agence de voyage azerbaïdjanaise.

. Demande de visa pour une durée supérieure à 30 jours

Les missions diplomatiques et consulaires azerbaïdjanaises sont compétentes en matière de délivrance de visas d’une durée supérieure à 30 jours.

Voir aussi :  Taha Voyages - Thailande

. Démarches d’enregistrement auprès du Service d’État des Migrations

> Pour un séjour de 15 à 90 jours

Tout étranger arrivant en Azerbaïdjan et désirant y séjourner pendant plus de quinze jours doit s’enregistrer dans les trois jours suivant son arrivée.

La structure d’accueil de l’étranger (hôtel, agence immobilière ou propriétaire d’un appartement privé) devra adresser au Service d’État des Migrations, via le site officiel (en anglais), ou en dépêchant un représentant au Département du service régional des Migrations de Bakou (203, avenue Ataturk, Binagadi district – Bakou AZ 1108), un formulaire d’enregistrement assorti de la copie du passeport du visiteur étranger souhaitant s’enregistrer.

Un certificat d’enregistrement doit ensuite être adressé à la structure d’accueil par le Service d’État des Migrations dans les 48 heures.

La durée d’enregistrement est égale à la durée du visa.

Le départ de l’étranger doit, en sens inverse, être notifié par la structure d’accueil au Service d’État des Migrations.

Tout changement de lieu de résidence de l’étranger au cours de son séjour en Azerbaïdjan devra également être notifié au Service d’État des Migrations.

Cet enregistrement ne donne lieu à l’émission d’aucune carte d’enregistrement.

A défaut de structure d’accueil, c’est à l’étranger qu’il incombe, à titre personnel, de s’acquitter de l’ensemble de ces formalités.

Tout défaut d’enregistrement est passible d’une amende de 400 AZN. Cette amende devra être payée au guichet du Service d’État des Migrations de l’aéroport international de Bakou. Cette facilité n’est pas disponible aux poste-frontières terrestres. Si l’étranger ne peut pas ou ne veut pas s’acquitter de cette amende, il s’expose à une mesure d’interdiction du territoire azerbaïdjanais pour une durée de 1 à 5 ans.

> Pour un séjour de plus de 90 jours , se renseigner auprès de l’ambassade d’Azerbaïdjan en France.

Voir aussi :  CONFINÉ EN THAÏLANDE #1

Attention :

Les problèmes de visa sont fréquents pour les voyageurs en provenance ou à destination de Turkmenbachi, arrivant au port de Bakou par ferry. Compte tenu de l’irrégularité des liaisons, il est recommandé de disposer d’un visa valide quelques jours supplémentaires pour les deux pays (Azerbaïdjan et Turkménistan).

. L’entrée en Azerbaïdjan est formellement interdite aux personnes qui ont séjourné au Haut-Karabagh ou dans l’un des sept districts azerbaïdjanais occupés adjacents sans l’autorisation préalable des autorités azerbaïdjanaises. Ces personnes s’exposent au risque d’arrestation immédiate pour entrée illicite dans le pays ainsi que de peines pouvant aller jusqu’à huit ans de détention.

Toute personne ayant visité le Haut-Karabagh et l’un des sept districts azerbaïdjanais occupés adjacents sans autorisation préalable des autorités azerbaïdjanaises se verra systématiquement inscrite sur la liste des « persona non grata » en Azerbaïdjan.

Règlementation douanière

L’importation de devises est contrôlée à l’entrée dans le pays (un formulaire doit être rempli et conservé car il est réclamé à la sortie).

L’exportation de tout objet artisanal ou d’art et de toute antiquité est soumise à la délivrance d’une autorisation préalable de sortie du territoire national, sous peine de confiscation ou de paiement d’une amende. C’est le cas notamment des tapis, dont l’exportation est soumise à la présentation d’un permis délivré par le Musée d’État des Tapis, et que doit impérativement se procurer le vendeur.

Caviar : La réglementation azerbaïdjanaise en limite à 125 grammes l’exportation à titre privé.



Source link

Vous aimerez aussi...