Pourquoi SNCF Connect vend certains billets beaucoup plus cher que son équivalent allemand


Un même trajet en train entre la France et l’Allemagne peut coûter jusqu’à cinq fois plus cher sur le site français que sur celui de la Deutsche Bahn. En voici la raison.

L’itinéraire est identique, la date et l’heure de départ aussi. Et pourtant, sur un même trajet transfrontalier en train, la différence de prix peut être significative selon que l’on fasse ses recherches sur SNCF Connect ou ses équivalents étrangers. Les écarts sont particulièrement flagrants sur les liaisons franco-allemandes assurées par les TGV de la SNCF en collaboration avec la Deutsche Bahn entre Paris, Stuttgart et Francfort.

Sur les réseaux sociaux, captures d’écran à l’appui, des habitués du train partagent régulièrement des comparatifs entre les sites de réservation des compagnies française et allemande. «Un jour, il faudra m’expliquer pourquoi un trajet Paris-Berlin coûte trois fois plus cher sur le site de la SNCF que sur celui de la Deutsche Bahn pour le MÊME TRAIN», s’interroge sur X @MerciCitron, habituée à traverser le continent par le rail.

Le site français systématiquement plus cher

Pour un départ le mardi 5 mars, un Paris-Berlin est vendu à 266 € sur SNCF Connect (1). Le même trajet à la même date et à la même heure est proposé à 57,90 € sur le site de la DB (2) et sur le comparateur Trainline (3).
Captures d’écran SNCF Connect, DB et Trainline

Une simple simulation (réalisée le 2 février 2024) permet de constater ces écarts qui vont de un à cinq selon les dates. Pour un départ le mardi 5 mars, l’aller simple Paris-Berlin est proposé à 266 € en seconde classe sur SNCF Connect. Ce même trajet de 8h13 comportant une correspondance est vendu à 57,90 € par la DB et le comparateur Trainline, soit quatre fois moins cher. Peu importent la gare allemande d’arrivée et la date de départ, le site français est systématiquement le plus cher.

Voir aussi :  Autour du Léman - Echappées belles

Ces différences existent aussi sur des trajets vers d’autres pays que l’Allemagne. Vers la Belgique, par exemple, le trajet de 2h14 entre Lille et Anvers avec une correspondance est proposé à 28,90 € l’aller simple en seconde classe sur SNCF Connect, contre 21,70 € sur le site des Chemins de fer belges (SNCB). Par ailleurs, au sein de l’Espagne et de l’Italie, seuls les tarifs les plus flexibles sont en vente ; se connecter sur les sites de la Renfe ou de Trenitalia permet de trouver des billets moins chers sur, par exemple, un Barcelone-Madrid ou un Milan-Rome. On s’étonne par ailleurs que SNCF Connect commercialise les billets de la Renfe, et pas ceux de Ouigo Espagne, la filiale du groupe ferroviaire français…

À l’étranger, SNCF Connect n’affiche pas les tarifs réduits

Même constat sur un trajet franco-belge. Pour un départ en dernière minute, un Lille-Anvers est vendu à 28,90 € sur SNCF Connect (1), contre 21,70 € sur celui de la SNCB.
Captures d’écran SNCF Connect et SNCB

Comment expliquer de tels écarts ? Dans le cas des trajets franco-allemands, SNCF Voyageurs reconnaît proposer «une offre tarifaire plus limitée car nous n’avons pas accès à l’ensemble de la gamme tarifaire de la DB et à ses prix réduits. Cela peut donc conduire à des écarts de prix sur nos différents canaux de distribution, dont SNCF Connect fait partie». Ces prix réduits correspondent aux tarifs Super Sparpreis Europa (ni échangeable, ni remboursable) et Sparpreis Europa (remboursable avec pénalités). Respectivement vendus à 57,90 et 64,90 € dans notre exemple, ils sont commercialisés par la DB et des vendeurs tiers comme Trainline ou Omio… mais pas par SNCF Connect.

Voir aussi :  Croisière en Antarctique, à la découverte des plus grands icebergs de la planète

Ce dernier «ne commercialise que le tarif le plus élevé, celui qui offre la plus grande flexibilité. Mais même sur ce tarif, la SNCF reste plus chère que la DB car elle applique une commission», observe Marc Sahuguet, cofondateur de Trainscanner, une plateforme qui veut faciliter la recherche d’itinéraires ferroviaires en Europe. «Ça me rend fou. Je réserve régulièrement des billets Paris-Berlin. Systématiquement, SNCF Connect propose un ’tarif flexible’ hors de prix, ce qui peut amener le billet à être 2, 3 voire 4 plus cher que sur le site de la DB», s’agace @tgvpix sur X.

Pour ajouter de l’absurde à l’absurde, le billet pour la partie étrangère (dans notre exemple, le train allemand de Francfort à Berlin) n’est pas délivré sous forme de QR code : il faut nécessairement le retirer sur une borne en France ou auprès d’un guichet de la SNCF. De quoi mettre dans l’embarras les passagers qui n’ont pas prêté attention aux petites lignes…

Privilégier le site officiel des compagnies

À l’heure où de plus en plus de voyageurs sont prêts à traverser les frontières en train, notamment pour des raisons écologiques, ces écarts de prix n’aident pas à passer le cap et sèment la confusion. En cause, un manque d’information sur les différents moyens de réserver ses billets à l’étranger. «Quand ils pensent au train, beaucoup de Français se réfèrent uniquement à SNCF Connect. Or, à la simple vue de tarifs élevés, ils risquent de renoncer purement et simplement au train au profit de l’avion, ignorant que d’autres canaux de distribution existent», regrette Marc Sahuguet. La compagnie française nous précise que «des discussions sont en cours avec la DB pour voir dans quelle mesure le site et l’application pourraient proposer toute leur gamme tarifaire, comme cela est possible pour d’autres canaux de distribution».

Voir aussi :  Things to do at Koh Phangan l Solo trip to Koh Phangan Thailand

En attendant, réserver directement sur le site officiel des opérateurs ferroviaires (Renfe en Espagne, Trenitalia ou Italo en Italie, CFF en Suisse…) reste le meilleur moyen pour bénéficier de tout l’éventail de tarifs. Sans compter que cela offre de nombreux autres avantages, comme celui de pouvoir sélectionner son siège sur un plan, alors que les plateformes tierces ne permettent de choisir qu’une préférence (côté fenêtre ou couloir, place isolée, etc.). De plus, les sites officiels offrent généralement plus d’informations sur le confort et les services proposés à bord du train. Enfin, en cas de problème lors du voyage (indemnisation en cas de retard, prise en charge à la suite d’une correspondance ratée, etc.), le service après-vente est facilité par l’absence d’intermédiaire.


PODCAST – Comment payer son billet de train moins cher ?





Source link

Vous aimerez aussi...