Que voir, que faire à Rome : nos incontournables


Le Panthéon, la place Navone, le Vatican, la Villa Borghèse mais aussi les quartiers d’Ostiense et de Testaccio… Rome n’a jamais fini de nous surprendre. Entre grands classiques et pépites méconnues, balade dans la Ville Eternelle.

Arpenter les pavés autour du Panthéon

Entre le Tibre et le Panthéon, bat le cœur historique de la capitale italienne. Recouvertes de «Sanpietrini», cubes de lave utilisés à l’origine devant la basilique Saint Pierre, les ruelles autour du temple antique conduisent à de célèbres places : Navone, Campo de’ Fiori, Farnèse… Chacune recèle de trésors. Parmi les incontournables, arrive en tête le palais Farnèse, ambassade de France à Rome. Actuellement empaqueté pour travaux par le street-artiste, cet édifice d’apparence austère, l’un des plus importants de la Renaissance italienne, regorge de merveilles : atrium de Sangallo, salon d’Hercule avec ses tapisseries inspirées des fresques de Raphaël, galerie des Carrache dont on admire les peintures au plafond avec des miroirs… Autre temps fort du quartier, la Piazza Navona. Généralement envahie de touristes, la célèbre place n’est jamais aussi éblouissante qu’aux premières lueurs de l’aube ou après une averse lorsque les fontaines du Bernin et de Borromini sont encore luisantes de pluie. À quelques encablures, se trouve le Palazzo Altemps, demeure aristocratique du XVIe siècle, abritant désormais des chefs-d’œuvre de la sculpture antique. Un peu à l’écart des circuits touristiques, ce musée est un havre de paix et de beauté.

Palais Farnèse – Ambassade de France, Piazza Farnese, 67 – 00186 Roma. Visites guidées obligatoires à réserver sur le site visite-palazzofarnese.it. Lundi, mercredi, vendredi, 15h, 16h, 17h. Tarif : 12 €

Palazzo Altemps, Piazza S. Apollinare, 46- 00186 Roma. Du mardi au dimanche de 11h à 18h. Tarif : 12 €.

Se perdre dans les forums

Situés entre le mont Palatin et le Colisée, les forums impériaux ont été bâtis entre le Ier siècle av. J.C. et le IIe siècle de notre ère. Nikolay N. Antonov / stock.adobe.com

Situés entre le mont Palatin et le Colisée, les forums impériaux bâtis entre le Ier siècle av. J.C. et le IIe siècle de notre ère sont la mémoire historique de l’Occident. Si vous n’êtes pas un amoureux des ruines, le mieux est de les découvrir avec un bon guide francophone, comme ceux de Visite Rome qui sauront vous expliquer leur histoire à travers de nombreuses anecdotes. Depuis quelques mois, un nouveau musée a vu le jour, l’Antiquarium, situé à l’intérieur du complexe de la basilique Santa Francesca Romana. Réunissant une collection d’objets découverts lors de fouilles, il permet de mieux comprendre la vie à l’époque impériale et d’accéder à la terrasse du temple de Vénus offrant une vue à couper le souffle sur l’ensemble des forums. Les caves médiévales reliant le forum de Trajan à celui de César sont une belle alternative pour découvrir le site archéologique en sous-sol. Un spectacle son et lumière (audio disponible en français) dans le forum de César offre une immersion à l’époque du célèbre empereur baigné de l’atmosphère magique des forums de nuit. Le Colisée propose également un parcours immersif nocturne permettant de découvrir des passages souterrains généralement fermés aux visiteurs…

Voir aussi :  ELLE RÉNOVE UN CAMION DU PARIS DAKAR, LE RÉSULTAT EST IMPRESSIONNANT !

Les visites guidées de Visite Rome. Tél. : +393774928708. À partir de 170 € par personne pour une découverte privée en français des forums de 2h30, billet non inclus.

Spectacle son et lumière dans le forum de César jusqu’au 2 octobre 2022. Achat du billet en ligne. Tarif : 15 €.

Visite nocturne du Colisée «La luna sul Colosseo 2022 : il Colosseo underground» jusqu’au 31 décembre 2022. Tarif : 25 €.

Monter les marches de la place d’Espagne

Les marches de la place d’Espagne conduisent à l’église de la Trinité-des-Monts dominant la colline du Pincio. Adobe Stock

C’est un grand classique, idéal au printemps lorsque les azalées fuchsia décorent les 135 marches de l’escalier. Construites au XVIIIe siècle à la demande la France, elles conduisent à l’église de la Trinité-des-Monts dominant la colline du Pincio. À côté, se trouve la Villa Médicis abritant l’Académie de France à Rome. Ce splendide palais Renaissance, entouré de sept hectares de jardin à l’italienne plantés de pins, de cyprès, ponctué de statues antiques, accueille toute l’année des artistes, des auteurs et des chercheurs de toutes disciplines. Pour ceux qui n’ont pas la chance d’y loger, la Villa Médicis est ouverte à la visite, permettant notamment de voir les expositions temporaires des résidents. Non loin, la Villa Borghèse, parc le plus célèbre de Rome, étend ses 80 hectares jusqu’au Tibre. Bâtie au XVIIe siècle par l’influente famille Borghèse, la demeure principale du parc a été transformée en galerie d’art. Elle possède de nombreux salons richement décorés par les artistes les plus influents de l’époque. Des expositions thématiques y sont organisées régulièrement.

Villa Médicis, Viale della Trinità dei Monti 1 – 00187 Roma. Tél. : +39 06 6761200. Horaires : du lundi au dimanche de 10h à 19h, fermée le mardi. Tarif : 8 €.

Voir aussi :  Le Québec sous la neige - Échappées belles

Galleria Borghesen, Piazzale Scipione Borghese 5, 00197 Roma. Tél. : +39 06 67233753. Horaires : du mardi au dimanche, de 9h à 19h. Tarif : 13 €. Exposition dédiée au Titien jusqu’au 18 décembre 2022.

S’émerveiller au Vatican

La meilleure façon d’arriver place Saint-Pierre est de remonter la Via della Conciliazione en partant du château Saint Ange. tutye / stock.adobe.com

La meilleure façon d’arriver place Saint-Pierre est de remonter la Via della Conciliazione en partant du château Saint Ange. Une fois sur la place, ses dimensions, ses colonnes, ses pilastres et ses 140 statues de saints, ne peuvent laisser indifférent. Symbole de la puissance de l’Église, la basilique a été conçue par les plus grands artistes de l’époque, Bramante, Michel-Ange et Le Bernin. Sa visite peut être couplée avec celles des musées du Vatican, abritant l’un des chefs-d’œuvre majeurs de la Renaissance, la chapelle Sixtine. Il faut faire abstraction de la foule de touristes pour admirer la fresque de Michel-Ange et organiser sa visite avec des guides capables de proposer des parcours alternatifs. Visite Rome est habilité à faire découvrir le cabinet des masques, généralement fermé au public. Cette salle doit son nom aux sublimes mosaïques placées en son centre, découvertes dans la Villa d’Hadrien à Tivoli. Autre alternative au parcours classique, les musées Grégorien profane et Pio-Cristiano abritant des sarcophages paléochrétiens et des statues antiques, réouverts au printemps.

Musées du Vatican, Viale Vaticano, 00165 Roma. Tél. : +39 06 69884676. Horaires : du lundi au samedi de 9h à 18h, nocturnes le vendredi et samedi jusqu’au 29 octobre 2022. Tarif : 34 €.

  • Bon à savoir : il est désormais très difficile de trouver des billets sur le site officiel, il est conseillé de faire appel à des guides ou à un tour opérateur pour organiser sa visite bien en amont.
Voir aussi :  J’aime la Thaïlande ! [Conseils Voyages]

Vivre à la romaine du Trastevere à Ostiense

Longtemps quartier populaire, Trastevere est devenu ces dernières années un quartier festif. Nicola Forenza / stock.adobe.com

Longtemps quartier populaire, où l’on entendait parler «Romanesco», le dialecte romain, Trastevere est devenu ces dernières années un quartier festif sans perdre totalement son âme. Il faut flâner dans ses ruelles étroites où flotte un délicieux parfum de jasmin au printemps, faire un vœu dans la basilique romane Santa-Maria-in-Trastevere et s’asseoir sur les marches de la fontaine au milieu de la place du même nom. Mais découvrir Rome, presque sans touristes, exige de traverser le Tibre et de rejoindre les quartiers industriels de Testaccio et d’Ostiense, au sud de la capitale. Surnommée la «Chapelle Sixtine» du Street Art, Ostiense est le premier quartier de Rome à avoir étalé avec fierté ses fresques murales autour du port Fluvial et de Tor Marancia (recensées dans l’application streetart roma). On y découvre aussi l’étonnante Centrale Montermartini, ancienne centrale électrique transformée en musée archéologique ainsi que le Mattatoio, gigantesque abattoir de Rome devenu un centre de création contemporaine. Dans ces quartiers, peu ou pas de boutiques de souvenirs et des trattorie où l’on mange encore des abats, la fameuse Tripa alla Romana.

Centrale Montermartini, Via Ostiense 106 – 00154 Roma. Tél. : +39 060808. Horaires : du mardi au dimanche de 9h à 19h. Tarif : 10 €.

Mattatoio, Piazza Orazio Giustiniani, 4 – 00153 Roma. Horaires : du mardi au dimanche de 17h à 22h. Entrée gratuite.



Source link

Vous aimerez aussi...