Voici pourquoi le printemps tombe désormais le 20 mars, et non le 21


Au Japon, la floraison des cerisiers marque le début du printemps. Philip FONG / AFP

Jusqu’à la fin du siècle, le printemps ne démarrera plus jamais le 21 mars. Une question d’orbite et d’inclinaison de la Terre. Explications.

Plus que quelques jours avant de profiter du printemps. Avec le retour de la douceur, fini le cocooning devant un film ou une série, place aux balades à pied ou à vélo. Cette année, l’équinoxe de printemps tombe le lundi 20 mars à très précisément 21h24m et 24s (heure de Paris), selon l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides de l’Observatoire de Paris (IMCCE). Cette heure correspond au moment précis où le soleil traverse le plan de l’équateur terrestre. La durée du jour est alors aussi longue que celle de la nuit. Cette donnée facilement calculable, au point que l’IMCCE connaît déjà les équinoxes de printemps jusqu’en 2999 !

Mais pourquoi le début de la saison débute-t-il le 20 mars, et non le 21 comme on nous l’a appris à l’école ? Première explication : l’orbite terrestre n’est pas parfaitement circulaire, ce qui fait que les saisons ont une durée inégale.

Autre raison : la Terre fait le tour du soleil en exactement 365,2422 jours, et non précisément 365 jours. Ce petit surplus est compensé tous les quatre ans par les années bissextiles, ce qui donne une année moyenne de 365,25 jours. Problème, ces années bissextiles compensent trop ce décalage. Ainsi, tous les 130 ans environ, l’équinoxe tombe un jour plus tôt.

Voir aussi :  Romance Movie 2020: Desire of The River 欲望河流 Yu Wang He Liu, Eng Sub | Full Movie 1080P

Pas de printemps le 21 mars avant… l’an 2102 !

Lors des équinoxes (de printemps ou d’automne), la durée du jour est alors aussi longue que celle de la nuit. GUSTERINA – stock.adobe.com

«On observe un lent glissement vers le début du mois qui est accentué à chaque fin de cycle grégorien (1600, 2000, 2400 et 2800), détaille l’IMCCE. Après chaque fin de cycle le nombre d’équinoxe tombant le 19 mars croît au détriment des équinoxes au 21 mars, puis les trois fins de siècles suivantes on observe un décalage des dates vers le 20 et le 21 mars. Ce décalage provient du rattrapage du décalage julien dû à la présence d’une année bissextile tous les quatre ans durant le siècle, la dernière année de ces trois siècles n’étant pas bissextile on compense brutalement le décalage accumulé durant le siècle.»

L’équinoxe de printemps peut parfois tomber le 19 mars, mais c’est beaucoup plus rare. La dernière fois, c’était en 1796. La prochaine fois, ce sera en 2044. Les lecteurs de ces lignes n’auront probablement jamais l’occasion de fêter le printemps un 21 mars : le prochain aura lieu au siècle prochain, en 2102. Autrement dit, au XXIe siècle, le printemps débutera presque exclusivement un 20 mars.



Source link

Vous aimerez aussi...