En famille, voyager en train de nuit coûte souvent moins cher qu’en avion


«Les vols peuvent sembler beaucoup moins chers [que le train] tant que vous ne tenez pas compte du coût des bagages et d’une nuit supplémentaire», observe l’association britannique Which?. maxcam – stock.adobe.com

COMPARATIF – Privatiser le compartiment d’un train couchettes peut être plus économique que de prendre l’avion si l’on part avec ses enfants ou un petit groupe d’amis. Notre comparatif sur quatre trajets en France et en Europe.

À l’approche des vacances d’été, celles et ceux qui n’ont encore rien planifié peuvent se poser la question : vaut-il mieux prendre le train ou l’avion pour traverser la France ou l’Europe ? D’un point de vue environnemental, on répondra catégoriquement par le train en raison de son faible impact carbone. Côté prix, on serait tenté de se tourner d’emblée vers l’avion. Et pourtant, le rail n’est pas forcément plus cher que l’aérien, surtout si vous partez avec vos enfants ou en petit groupe et si vous privilégiez les trains de nuit. C’est la conclusion d’une étude réalisée par l’association de consommateurs britannique Which?. «Notre recherche a révélé que les voyageurs seuls et les couples devraient payer beaucoup plus pour choisir le train plutôt que l’avion. Mais la bonne nouvelle est qu’il y a des économies à faire pour les familles et les grands groupes qui peuvent partager des compartiments de train.» De quoi nuancer la réputation de cherté qui colle à l’image du transport ferroviaire.

Notre comparatif des prix

Pour vérifier ce constat, nous avons à notre tour réalisé un comparatif (voir méthodologie en fin d’article) des prix entre l’avion et les trains de nuit, les seuls à comporter des compartiments privatifs. Il porte sur des liaisons nationales (Paris-Nice et Paris-Toulouse) et européennes (Paris-Vienne et Paris-Berlin via Bruxelles) pour une famille de 4 personnes composée de 2 adultes et 2 enfants de moins de 12 ans avec un départ au début des vacances d’été.

Résultat : l’écart entre les deux modes de transport, très faible, se creuse encore plus en faveur du train si l’on possède la carte Avantage de la SNCF et si l’on inclut la nuit d’hébergement économisée. «Les vols peuvent sembler beaucoup moins chers tant que vous ne tenez pas compte du coût des bagages et d’une nuit supplémentaire», rappelle Which?. Ces frais annexes peuvent en effet plomber le budget. Chez easyJet, seul un petit sac à poser à ses pieds est inclus dans le tarif de base. Pour emporter une valise en cabine, l’option pour chaque passager peut faire gonfler la facture de près de 25 %. Et si vous partez encore plus chargé, ne parlons pas du surcoût des bagages en soute…

La durée du trajet de porte à porte, forcément plus élevée en train qu’en avion, peut être tournée en un avantage si l’on souhaite réaliser un voyage itinérant. Chaque correspondance devient ainsi l’occasion de découvrir une nouvelle destination au sein d’un même séjour. Tout dépend du temps dont on dispose et de l’expérience recherchée : arriver au plus vite ou faire du trajet un voyage en lui-même.

Les familles et groupes qui souhaitent plus d’intimité peuvent privatiser un compartiment-couchettes, moyennant un supplément (45 € à la SNCF). Autre avantage : les compagnies ferroviaires offrent généralement des conditions d’échange et d’annulation plus flexibles que les compagnies aériennes. Les bagages, quant à eux, sont systématiquement inclus dans le billet. Leur nombre, poids et dimensions sont rarement contrôlés avec la même rigueur qu’à l’aéroport.

Voir aussi :  Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

Interrail gratuit pour les moins de 12 ans

En Europe, utiliser Interrail peut être très avantageux pour les voyages itinérants. Ce passe ferroviaire l’est encore davantage si l’on voyage avec ses enfants, puisqu’il est gratuit pour ceux âgés entre 4 et 11 ans inclus (dans la limite de deux par adulte). Les moins de 4 ans, quant à eux, n’ont tout simplement pas besoin de commander de passe. En revanche, les enfants doivent tout de même payer les suppléments obligatoires pour emprunter certains trains dont ceux de nuit (entre 3 et 30 €).

Autant d’avantages qui ont convaincu Nassira, mère de trois enfants, de préférer le train à l’avion pour relier la France et le Maroc en plein été. Dans une publication largement commentée sur Twitter, cette journaliste relate son itinérance jusqu’au royaume chérifien. L’aller-retour entre Paris et le Maroc lui est revenu à 547 € pour deux adultes et trois enfants (335 € pour deux passes Interrail + 212 € pour les frais de réservation). Par comparaison, selon nos simulations, un aller-retour Paris-Marrakech pour cinq personnes coûte au minimum 1200 € en juillet et août 2023.

Des réductions généreuses pour les enfants

En dehors des trains de nuit et de leurs compartiments couchettes, se déplacer en TGV peut aussi être avantageux grâce aux tarifs préférentiels mis en place pour les enfants. Dans tous les trains de la SNCF, ceux de 4 à 12 ans bénéficient de 50 % de réduction sur le tarif loisir, à l’exception de Ouigo où ils bénéficient d’un tarif unique de 8 €, quelles que soient la date de départ et la distance parcourue. Chez Thalys, ils profitent d’un prix unique de 15 € en classe Standard vers toutes les destinations.

Voir aussi :  Cambodge - Laos - Thailande 2016

Du côté des compagnies aériennes, les réductions sont généralement moins généreuses. Chez Ryanair, easyJet ou Transavia, il n’existe pas de tarifs spécifiques pour les enfants (sauf pour les moins de 2 ans qui voyagent gratuitement). Chez Air France, les enfants de 2 à 11 ans bénéficient d’une réduction jusqu’à 20 % sur les vols court-courriers et jusqu’à 33 % sur les vols moyen et long-courriers. Ceux de moins de deux ans voyagent sur les genoux et paient 10 % du prix payé par ses parents.


Méthodologie

Simulations réalisées le 16 mai pour un aller le 7 juillet et un retour le 14 juillet 2023 pour 2 adultes et 2 enfants de 4 à 11 ans inclus. Les prix indiqués correspondent aux moins élevés trouvés à ces dates. Ils sont susceptibles d’évoluer selon les dates de départ.

Train : le prix correspond à un compartiment couchettes privatisé. Pour les Intercités de nuit, il inclut l’option «Espace privatif» (45 € par trajet). La carte de réduction correspond à la carte Avantage Adulte de la SNCF. Le trajet Paris-Berlin se divise en deux parties : Paris-Bruxelles en Thalys, puis Bruxelles-Berlin à bord du nouveau train de nuit European Sleeper.

Avion : tarif en classe économique, inclut le transport d’un bagage cabine par passager (il est en supplément chez easyJet). Paris-Nice et Paris-Toulouse avec easyJet, Paris-Vienne avec Transavia, Paris-Berlin avec Air France.





Source link

Vous aimerez aussi...