les 10 hôtels confidentiels qui font rêver


LA SÉLECTION DU FIGARO. – À Los Angeles, une nouvelle génération d’hôtels intimistes, adresses discrètes aux décors de caractère, offre une alternative originale aux groupes hôteliers de luxe en place. Visite, aux quatre coins de la Cité des Anges, de ces lieux où dormir en toute confidentialité.

Petit Ermitage, West Hollywood

Petit Ermitage : de nouvelles chambres, débarrassées du style rococo-vénitien d’avant. Petit Ermitage / Photo presse

Idéalement placé à West Hollywood, à l’abri du tumulte de Santa Monica boulevard, le Petit Ermitage et sa façade entièrement couverte de lierre, est l’affaire des frères Stefan et Adrian, Ashkenazy, fils d’hôteliers à Beverly Hills, le premier aussi à l’origine du Bombay Beach Biennale, un festival d’art et de musique organisé tous les ans autour du lac de Salton. En plein rafraîchissement général, l’hôtel dévoile depuis quelques semaines ses nouvelles chambres, débarrassées du style rococo-vénitien d’avant, désormais maximalistes dans le genre, toutes fleuries, marbrées et colorées à souhait, couvertes de tapis Persan, de peintures bien choisies et disposant d’un mini-bar où se préparer le meilleur Old fashioned. Le patio-terrasse du quatrième est une merveille au petit déjeuner et se murmure l’arrivée prochaine du chef Neal Fraser aux commandes du restaurant.

Le vrai plus : le rooftop avec piscine, séances de yoga du matin, cabanas à privatiser, soirées Cinéma Paradisio…

Le prix : à partir de 540 €.

Petit Ermitage, 8822 Cynthia St, West Hollywood, CA 90069, États-Unis. Tél. : +1 310 854 1114.

Hotel June Malibu

Hotel June Malibu : 13 bungalows qui s’ouvrent sur des patios avec hamac pour la sieste. Hotel June Malibu / Photo presse

Aux abords de la Pacific Coast Highway, à cinq minutes de Point Dume et de Zuma Beach, un ancien motel des années 1950, devenu le repaire des écrivains et des artistes pendant des décennies – c’est notamment ici que le chanteur Bob Dylan composa l’album Blood on the tracks – retrouvait il y a peu un nouveau glamour par l’entremise de trois investisseurs privés et du groupe hôtelier Proper Hospitality. Restauré dans un style Mid-century et minimal, l’endroit a conservé ses poutres en séquoia originales, ouvert un long comptoir à l’esprit scandinave, une terrasse au soleil et une piscine à l’abri des regards. Sous les palmiers, les 13 bungalows attirent la lumière du jour, s’ornent tous de photos, lithographies et peintures d’artistes locaux, de pièces de décoration vintage, et s’ouvrent sur des patios avec hamac pour la sieste.

Le vrai plus : pour l’immersion « Malibu » : les vélos, planches de surf et matelas de yoga à disposition.

Le prix : à partir de 390 €.

Hotel June Malibu, 28920 E Pacific Coast Hwy, Malibu, CA 90265, États-Unis. Tél. : +1 424 644 0517.

Palihouse West Hollywood

Palihouse West Hollywood et sa piscine chauffée toute l’année. Palihouse West Hollywood / Photo presse

15 ans après l’ouverture de sa première adresse à West Hollywood (récemment cédée au groupe Soho House), l’hôtelier Avi Brosh, inaugurait début décembre 2022 son sixième hôtel à LA sur West 3rd Street, en voisin de la boulangerie Magnolia Bakery. Relifté de la tête aux pieds, l’ancien Orlando s’ouvre désormais sur un lobby à la touche rétro avec sol en damier noir et blanc, tapisseries fleuries au plafond et gentil dogue allemand en céramique pour accueillir les clients. Les chambres, la plupart avec balcon, jouent l’ambiance méditerranéenne, soit un joyeux mix d’inspirations portugaises et marocaines avec têtes de lit et canapés en velours côtelé rouille, vert ou orangé, et un mobilier aux allures vintage et torsadé. Certaines disposent d’espace cuisine avec frigo Smeg et les salles de bains lambrissées affichent un look croisière avec peignoir brodé. La maison compte un café-restaurant servant tacos au homard et clubs sandwichs toute la journée, et ouvre, par un escalier de navire sur son bar à saké Mezzanine Sushi.

Le vrai plus : la piscine chauffée toute l’année et son Pool Lounge au format jardin d’hiver avec bonbons et thés en libre-service.

Voir aussi :  Erythrée

Le prix : à partir de 280 €.

Palihouse West Hollywood, 8384 W 3rd St, Los Angeles, CA 90048, États-Unis. Tél. : +1 323 658 6600.

The Charlie, West Hollywood

L’hôtel The Charlie fut la propriété d’un certain Charlie Chaplin au milieu des années 1920. The Charlie / Photo presse

Caché en plein cœur de West Hollywood, à deux pas de Melrose avenue, l’hôtel The Charlie fut la propriété d’un certain Charlie Chaplin au milieu des années 1920. Passé le portillon en fer forgé, s’ouvre une série de maisonnettes – « english cottages » – charmantes, toutes ornées de jardinets, fontaines et bassins, et divisées en 9 suites aux noms rappelant l’âge d’or d’Hollyood – Marilyn, Dylan, Valentino… – et comptant chambre, salon, salle de bain et cuisine équipée. La plus courue, « Charlie », s’étend sur deux étages, jouit d’un jardin privé, d’un salon grand confort habillé classique, avec machine à écrire et cannes à la Chaplin dans le décor. Derrière la porte verte, s’ouvre la Suite Marilyn, celle où vécut l’actrice dans les années 40, avec chambre sous les poutres et salle à manger rétro cinquante.

Le vrai plus : le parking gratuit, une rareté à Los Angeles.

Le prix : à partir de 370 €.

The Charlie, 819 N Sweetzer Ave, West Hollywood, CA 90069, États-Unis. Tél. : + 1 323 988 9000.

Gold-Diggers Hotel, East Hollywood

Gold-Diggers Hotel : 10 chambres d’hôtel, loges douillettes aux canapés de velours et décors noir et blanc, bardées des peintures du rockeur Andrew Savage. Gold-Diggers Hotel / Photo presse

Voisin du Hollywood Forever Cemetery, cet hôtel d’East Hollywood caché dans un quartier peu fréquenté, logea pendant des années Ed Wood, le réalisateur considéré comme « le plus mauvais de tous les temps », devenue une légende d’Hollywood, et immortalisé dans le fabuleux biopic signé Tim Burton. Devenu le studio de répétition de stars du rock, des Doors à Jimi Hendrix, puis un temps strip-club, le Gold Diggers conservait son nom d’époque et inaugurait en 2018, 10 chambres d’hôtel, loges douillettes aux canapés de velours et décors noir et blanc, bardées des peintures du rockeur Andrew Savage (Parquet Courts), toutes équipées de tourne-disques et reliées à un studio d’enregistrement et à une salle de concert au rez-de-chaussée.

Le vrai plus : l’agenda musical. Tous les soirs de la semaine se produisent des artistes de la scène jazz, soul et funk de Los Angeles et des quatre coins des États-Unis.

Voir aussi :  Grèce, Suède, Portugal... Ces destinations qui acceptent les touristes sans test PCR

Le prix : à partir de 180 €.

Gold Diggers Hotel, 5630 Santa Monica Blvd, Los Angeles, CA 90038, États-Unis. Tél. : + 1 323 546 0300.

Short Stories Hotel, West Hollywood

Short Stories Hotel et son lobby au sol marbré en damier noir et blanc, avec canapé bleu pastel serpentant, l’ensemble orné de totems en grès signés de l’artiste Jude Pauli. Short Stories Hotel / Photo presse

Ancien motel des années 1960, cet hôtel discret, proche de l’Original Farmers Market, et conduit par le jeune hôtelier Leo Grifka, s’est offert un lifting complet en 2021. On y entre d’abord par un lobby (ancien parking) au sol marbré en damier noir et blanc, avec canapé bleu pastel serpentant, l’ensemble orné de totems en grès signés de l’artiste Jude Pauli, et faisant face à un restaurant charmant sous les oliviers où goûter une cuisine méditerranéenne (tagine au poulet et côtes d’agneau en favoris). Dans les étages, les 66 chambres et suites jouent la corde doucement rétro avec parquet au sol, mobilier rustique ou graphique. Des couches tendrement moelleuses, avec coin salon pour les plus grandes, ornées aux murs des œuvres du local Kenton Nelson, des répliques de David Hockney et de drôles de collections de boîtes d’allumettes pop.

Le vrai plus : une terrasse avec transats au dernier étage avec vue plongeante sur la piscine et face à un mur où se projettent des films en noir et blanc.

Le prix : à partir de 290 €.

Short Stories Hotel, 115 S Fairfax Ave, Los Angeles, CA 90036, États-Unis. Tél. : 1 323 937 3930.

Hotel 850 SVB, West Hollywood

Hotel 850 SVB : 23 chambres qui comptent, pour la plupart, balcons et terrasses. Hotel 850 SVB / Photo presse

Derrière les initiales SVB, un ensemble de bungalows datant de 1918 et posés sur San Vincente Boulevard, à l’origine dédiés aux ouvriers œuvrant dans la construction d’un chemin de fer entre Hollywood et Santa Monica. Repris en 2013 par l’hôtelier et homme d’affaires Jeff Klein, à la tête de l’iconique Sunset Tower Hotel, et confié à la décoratrice britannique Rita Konig, le nouveau projet invite désormais dans une maison à l’atmosphère bord de plage, chic et cosy, richement décorée, avec salon vert amande bardé de peintures et posters rétro et cuisine jaune vibrante servant biscuits et thé toute la journée. Osant le mix and match de bon goût, les 23 chambres comptent, pour la plupart, balcons et terrasses, et deux carriage room invitent dans le bleu pastel californien les voyageurs solos en quête de tranquillité.

Le vrai plus : la terrasse sur le toit, avec vue sur les collines d’Hollywood, et dégustations de vin.

Le prix : à partir de 270 €.

Hotel 850 SVB, 850 N San Vicente Blvd, West Hollywood, CA 90069, États-Unis. Tél. : + 1 424 313 8650.

Palihotel Culver City

Palihotel Culver City : un boutique-hôtel de charme de 49 chambres. Palihotel Culver City / Photo presse

À l’écart de l’animation de Culver City, le quartier de la tech, où Apple, Netflix, Amazon et HBO tiennent leurs quartiers généraux, cette ancienne pension de famille à la façade graffée fleurie, s’est transformée en 2019 en boutique-hôtel de charme de 49 chambres. Derrière le corridor à la céramique bleu turquoise, le bistrot Simonette fait le clin d’œil sympathique à Paris, sert café et croissant tous les matins, moules, ratatouille et hamburger à la moutarde de Dijon midi et soir et tient un bar où les habitués commandent tous le rosé glaçons. Les chambres, quoique petites, se parent de tête de lit lambrissée, de couvertures tartan, de fauteuils fleuris et horloges vintage, les meilleures s’ouvrent sur une cour extérieure, et toutes sont pourvues de minibars généreusement garnis.

Voir aussi :  1H INSTRUMENTAL - Mon âme s'échappe du filet de l'oiseleur (1) - Prophète Elisée Kouakou

Le vrai plus : le patio sous les arbres, charmant et idéal pour un rendez-vous pro matinal.

Le prix : à partir de 185 €.

Palihotel Culver City, 3927 Van Buren Pl, Culver City, CA 90232, États-Unis. Tél. : + 1 424 321 7000.

The Prospect Hollywood

The Prospect Hollywood : 24 chambres qui dévoilent leurs décors fantasques, aux tapisseries fleuries, plafonds peints à la feuille d’or et motifs zèbre ou léopard… The Prospect Hollywood / Photo presse

Parfaitement situé à Hollywood, à l’écart du Walk of Fame et des hordes de touristes, cet hôtel des années 40 retrouvait son faste et son glamour en 2020. Derrière la porte rouge, le décorateur Martyn Lawrence Bullard s’est inspiré de l’âge d’or d’Hollywood – les années 1930 à 1950 – et transformé le lobby en salon particulier marbré et velours où trônent aux quatre coins quelques palmiers dorés. Donnant sur un patio charmant, avec braseros et transats perchés, les 24 chambres du Prospect dévoilent leurs décors fantasques, aux tapisseries fleuries, plafonds peints à la feuille d’or et motifs zèbre ou léopard… Sublime, la suite Jardin (catégorie Premier) invite dans un décor Années Folles somptueux, faisant revivre l’esprit de Gatsby ou du film Babylon.

Le vrai plus : la maison donne accès à ses voyageurs à l’espace de coworking et au programme culturel de Neuehouse.

Le prix : à partir de 300 €.

The Prospect Hollywood, 1850 N Cherokee Ave, Los Angeles, CA 90028, États-Unis. Tél. : + 1 310 299 5222.

Venice V Hotel

Venice V Hotel : 27 chambres et 7 suites, toutes avec vue sur l’océan, et décorées des thèmes emblématiques de Venice. Venice V Hotel / Photo presse

Dans le quartier de Venice, l’ancien Waldorf Hotel affiche sur sa façade les portraits de Charlie Chaplin et Clara Bow, ex-habitués de la maison. Un bâtiment de 1915, à l’escalier et l’ascenseur d’origine, et dont la rénovation orchestrée par associés et artistes du quartier, dévoilait en 2021, 27 chambres et 7 suites, toutes avec vue sur l’océan, et décorées des thèmes emblématiques de Venice, ainsi des inspirations à la culture skate ou du graffiti en veux-tu en voilà. Tout en haut, les 7 penthouses s’affichent volontiers bohème, rendent hommage à l’univers de Chaplin ou de Roscoe Arbuckle, une légende du cinéma muet, et même à Jim Morrison, avec guitare sèche à disposition.

Le vrai plus : le room-service en partenariat avec le restaurant voisin, Great White.

Le prix : à partir de 200 €.

Venice V Hotel, 5 Westminster Avenue, Venice, Los Angeles, CA 90291, États-Unis. Tél. : + 1 310 912 6488.



Source link

Vous aimerez aussi...