5 étapes inoubliables à faire lors d’un premier voyage


Flâner dans des cités coloniales aux édifices colorés, nager dans des eaux paradisiaques, plonger dans les traditions mayas… Cap sur les pépites incontournables du territoire caribéen mexicain.

Au-delà de Cancún, destination plébiscitée de la péninsule mexicaine par les touristes du monde entier, le Yucatán regorge d’adresses plus ou moins secrètes qui font de la région une inépuisable source d’émerveillement, de couleurs et de traditions.

De Mérida, capitale culturelle de la région, à la petite île d’Holbox, tout au nord, il faut circuler d’une ville bariolée à l’autre pour découvrir le Mexique sous un angle nouveau, points de départ pour visiter de mythiques sites mayas, s’immerger en pleine jungle, se baigner dans des cénotes à ciel ouvert ou au bord d’immenses étendues d’eaux turquoise.

Mérida

Mérida s’impose comme la capitale culturelle de la péninsule.
EMI / ecstk22 – stock.adobe.com

Depuis la conquête espagnole au XVIe siècle, l’ancienne cité maya, autrefois appelée T’hó puis renommée Mérida en clin d’œil à la ville espagnole éponyme, maintient sa place de capitale culturelle de la péninsule. Certains musées y retracent l’histoire coloniale de la région, d’autres exposent des artistes contemporains yucatecas et de nombreuses manifestations artistiques mettent à l’honneur les traditions locales tout au long de l’année, bien souvent gratuitement, sur les places principales de la ville.

Aux antipodes de Cancún et de ses complexes hôteliers imposants, Mérida possède un charme authentique. Les voyageurs aiment se balader dans les rues étroites de son centre historique comme sur ses marchés animés, et sa proximité avec Uxmal, l’un des plus beaux sites mayas du pays, ainsi qu’avec de sublimes cénotes dispersés tout autour de la ville, renforcent sa popularité auprès des touristes.

Voir aussi :  Bourgogne : CycloRoute 71 : le tour de la Saône-et-Loire à vélo

Bacalar

Ce lac d’eau douce ponctué de plusieurs cénotes à ciel ouvert est propice à la baignade et à l’exploration en kayak.
JoseLuis / stock.adobe.com

Situé au sud de la péninsule caribéenne, à quelques kilomètres à peine du Belize, Bacalar est une véritable oasis en pleine jungle broussailleuse. Son petit village compte quelques cafés et restaurants créatifs, une vieille forteresse construite par les Espagnols au XVIIIe siècle, mais les touristes viennent surtout pour sa lagune aux nuances de bleu à couper le souffle.

S’étirant sur plus de 60 km, ce lac d’eau douce ponctué de plusieurs cénotes à ciel ouvert est propice à la baignade et à l’exploration en kayak dans le respect de son écosystème précieux. Tout autour, de nombreux établissements hôteliers cachés dans l’épaisse végétation proposent des séjours idylliques en pleine nature, les pieds dans l’eau.

Campeche

Dans le centre historique, les murailles, les bastions et les demeures revêtant des façades colorées aux teintes chaudes donnent un cachet particulier à la ville.
Konstantin Kalishko / javarman – stock.adobe.com

Situé sur le Golfe du Mexique, Campeche est une superbe ville coloniale à taille humaine dotée d’un centre fortifié inscrit au Patrimoine mondial depuis 1999. Cette entrée à l’Unesco a permis une restauration impressionnante de ses édifices. Dans le centre historique, les murailles, les bastions et les demeures revêtant des façades colorées aux teintes chaudes donnent un cachet particulier à la ville.

Étape populaire auprès des voyageurs qui explorent la péninsule caribéenne, Campeche regorge de commerces indépendants, d’hôtels de charme et de petits restaurants « bohèmes » installés dans des patios où les plantes grasses s’épanouissent. En dehors du centre, vous découvrirez une authentique ville côtière mexicaine avec une promenade tranquille le long de la mer, un vieux port de pêche et un marché typique.

Voir aussi :  flepi - Voyage DissTrack (Official Music Video)

Valladolid

Le cénote Zaci, en pleine ville de Valladolid, est à moitié ouvert sur le ciel…
diegograndi – stock.adobe.com

Idéalement située à une quarantaine de minutes de Chichen Itza, le site archéologique maya le plus visité de la péninsule, Valladolid est une petite ville provinciale agréable que l’on visite facilement en une journée ou deux. Sa particularité ? Disposer d’un accès à la baignade en plein centre-ville, dans une ambiance tropicale, avec un cénote à moitié ouvert sur le ciel. Autre bassin accessible aux voyageurs non véhiculés, le cénote X’Keken, s’étend en pleine grotte dans une ambiance mystique.

Hormis ses activités aquatiques, Valladolid est réputée pour son Palacio Municipal, dans lequel sont exposées des peintures retraçant l’histoire de la ville, ainsi que pour le parc Xkopek, un centre dédié aux abeilles et tenu par une famille d’apiculteurs. Sur place, les touristes découvrent l’importance des abeilles dans notre monde actuel et leur caractère sacrée dans la culture maya. Pendant la visite, ils découvrent la «mélipona» dans son habitat sauvage, une abeille originaire d’Amérique centrale produisant un miel aux bienfaits insoupçonnés.

Holbox

Holbox est entourée d’eau turquoise à perte de vue, ponctuée de palmiers, de coquillages et d’une foule de petits commerces.
JoseLuis – stock.adobe.com

Sur cette petite île décontractée où l’on circule à vélo ou en voiturette de golf dans des rues ensablées, la vie valladolid s’écoule au ralenti. Longue d’à peine 30 km et large d’en moyenne 1,3 km, Holbox est entourée d’eau turquoise à perte de vue, ponctuée de palmiers, de coquillages et d’une foule de petits commerces prônant un mode de vie sain. Les visiteurs y viennent pour retrouver un rythme tranquille, pour s’offrir une parenthèse paradisiaque et pour faire du snorkeling (palmes, masque et tuba) en compagnie d’une faune marine riche parmi laquelle vivent quelques requins-baleines à la peau mouchetée.

Voir aussi :  Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

Infos pratiques

Beaucoup de voyageurs internationaux visitent la péninsule du Yucatán en voiture. Le plus simple étant de louer un véhicule dès votre arrivée à l’aéroport de Cancún. Vous pouvez également circuler d’une ville à l’autre avec les bus nationaux ADO. Modernes et confortables, ils circulent plusieurs fois par jour jusqu’aux alentours de 23h et desservent les villes touristiques du pays.


En vidéo – Rares images de marsouins du Pacifique au Mexique, une espèce menacée d’extinction



Source link

Vous aimerez aussi...