Japon : De Tokyo à la région d’Hokuriku, un voyage à travers le temps


Japon - De Tokyo à la région d'Hokuriku, un voyage à travers le temps

En partenariat avec TCVB

Combiner effervescence urbaine, culture ancestrale et nature majestueuse : c’est ce que propose un voyage dans la région d’Hokuriku (préfectures de Fukui, Toyama et Ishikawa) que l’on rejoint en 3h de Shinkansen seulement à partir de Tokyo.

Tokyo en mode sportif

De France, vous atterrirez forcément à Tokyo. Profitez-en pour explorer brièvement la capitale japonaise en empruntant les 3 lignes touristiques du Sky Hop Bus. Vous aimez le sport ? Optez pour le circuit vert du Sky Hop Bus qui relie la gare de Tokyo à Shinjuku (stations de bus : « Shinjuku Gyoen-mae », « Shinjuku Station » sortie sud ou ouest) et Shibuya (station : Shibuya Kuyakusho-mae), puis récupérer la ligne Toei Oedo pour visiter le Japan National Stadium (station : Stade national), érigé à l’occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020. Pour les fans de judo, passage obligé par le Kodokan (1-16-30 Kasuga, Bunkyo-ku, Métro : Korakuen ou Kasuga), qui propose un passionnant musée de cette discipline, accessible gratuitement, ainsi qu’un accès, en tribune, aux entraînements. Participez au « National Stadium Tour », une expérience unique offrant un accès exclusif à des zones habituellement fermées au public, telles que les pistes et les vestiaires des athlètes, ainsi qu’à la boutique officielle de souvenirs des Jeux Olympiques et Paralympiques ! 

Toyama, entre nature et artisanat

Après cette entrée en matière sportive, sautez le jour suivant dans le premier Shinkansen pour la région d’Hokuriku, accessible via le train rapide pour Toyama en moins de 4 h. Entre plaine, montagne et mer, Toyama est un paradis naturel avec de belles routes cyclables tout au long de la mer, des randonnées à faire dans les monts Tate et Hida ponctuées par des pauses dans un onsen. Grande ville dotée d’un château historique et d’une vie nocturne pétillante, sa capitale Toyama est un excellent point de chute pour explorer les environs.

Spécialité artisanale de Toyama, la fonderie est un art à part entière depuis des siècles. Pour vous y initier, poussez la porte du Nousakou Workshop, où de jeunes adultes à l’anglais parfait décrivent leur savoir-faire. On peut visiter l’usine attenante gratuitement, participer à un atelier fonderie, et même créer sa propre coupe de saké.

Nanto, à la recherche du temps perdu

Ensuite direction le village de Nanto, à 45 mn de route de Toyama, où l’on savoure le charme ancestral des vieilles pierres, des ruisseaux, et de la luxuriante nature japonaise. Ses temples comme celui de Zuisenji, ses soba-ya traditionnelles et ses nombreux bains chauds font de Nando une étape agréable.

De nombreux écrivains et artistes du fameux mouvement Mingei sont venus dans la région apprécier la nature, les rizières et les vergers. Découvrez aussi les artisans locaux de sculpture sur bois ou de laque sur baguettes.

Fukui et sa région : temples et art de vivre typiquement japonais

Dans la région d’Hokuriku, il est facile de changer rapidement d’ambiance. En seulement 1h30, vous voilà transportés des rizières de Toyama aux montagnes de Fukui, après un stop express à Kanazawa. La région de Fukui est également réputée pour son artisanat, notamment ses couteaux en acier, solides et martelés par des artisans au savoir séculaire, et le frêle papier papyrus washi à Udatsu, un peu plus haut dans les collines

A Echizen, ne manquez pas le village des couteaux de Takefu, où l’on peut visiter les ateliers gratuitement, voire apprendre à ciseler son propre couteau.  En reprenant la route pour découvrir le musée du papier d’Udatsu, on passe devant de nombreux temples et sanctuaires anciens. Ne manquez pas d’aller admirer, toujours à Udatsu, le temple d’Otaki, habité par la divinité du washi, célèbre pour son toit absolument unique.

C’est l’un des joyaux spirituels de la région, tout comme Eiheiji, le temple de la paix éternelle de la secte zen Soto, et le sanctuaire Heisenji Hakusan, majestueux au creux des forêts de Katsuyama. De là, on peut emprunter une route ancestrale qui monte vers les hautes altitudes du mont Hoonjisan. Panorama sublime.

Enfin, pour se remettre de ses émotions et de ses efforts, on ira se restaurer chez Eshitoko. Ce distilleur de saké a ouvert un établissement qui se fond dans la nature, doté d’une pâtisserie de luxe, d’un restaurant typique, et d’un espace de dégustation de saké. Le bonheur sera total dans les bains chauds de la fameuse station d’Awara Onsen. Vous ne voudrez plus repartir…

Plus d’infos sur le net :
Découvrez votre prochain séjour au Japon

Infos destination :
Japon



Source link

Voir aussi :  Offre de lancement de moniteur de plongée sous marine, pratiquer la plongée en tant que moniteur

Vous aimerez aussi...