Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères


Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Elles ne dispensent toutefois pas le voyageur d’une consultation chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages (ceci suffisamment longtemps avant le départ pour permettre, le cas échéant, les rappels de vaccins).

Avant le départ

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevés à l’étranger, il est recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux et de rapatriement sanitaire. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade ou les consulats généraux de France sur place.

Par ailleurs, les personnes effectuant des voyages ou séjours supérieurs à 3 mois sont invitées à vérifier précisément avec leur compagnie d’assurance les conditions applicables. Il est en effet fréquent que les assurances considèrent les séjours supérieurs à 90 jours comme une expatriation et que, de ce fait, les contrats de rapatriement et de soins médicaux soient caducs une fois ce délai de 3 mois dépassé.

Le système de santé au Kosovo comprend des structures publiques et plusieurs cliniques privées, dont l’équipement et la qualité des soins dispensés sont variables. En cas de problème de santé grave, un rapatriement est préférable à une prise en charge locale.

Recommandations pour votre santé

Consulter si besoin son médecin traitant pour faire une évaluation de son état de santé et bénéficier de recommandations sanitaires, notamment sur les vaccinations.

En raison de la présence éventuelle de médicaments contrefaits et de l’irrégularité d’approvisionnement, il est conseiller de voyager avec sa propre trousse à pharmacie et, en cas de traitement particulier, d’emporter les quantités suffisantes pour toute la durée du séjour.

Voir aussi :  Hong Kong - Echappées belles

Pour plus d’informations, consultez la fiche Infos pratiques.

Vaccinations

Il est conseillé de mettre à jour les vaccinations habituelles : diphtérie-tétanos-poliomyélite, ainsi que rubéole, oreillons, et plus particulièrement la rougeole.

La vaccination préventive contre les hépatites A et B peut être conseillée, de même que la vaccination contre la fièvre typhoïde ou le méningocoque, selon la durée et les conditions du séjour. Selon les lieux fréquentés et la durée du séjour, la vaccination préventive contre l’encéphalite à tique d’Europe centrale pourra être conseillée (séjour en zone rurale ou forestière). Il est recommandé de prendre l’avis de son médecin traitant ou d’un centre de conseils aux voyageurs.

Risques sanitaires

Encéphalite à tiques

L’encéphalite à tiques est une maladie virale transmise notamment par la piqûre de tiques. Les symptômes associent de la fièvre avec des troubles digestifs et des signes méningés (maux de tête, raideur de nuque). Des troubles neurologiques divers peuvent être associés. La vaccination peut vous être conseillée par votre médecin.

Plus d’informations sur :
http://agriculture.gouv.fr/sites/minagri/files/documents//encephalite_tiques_27-4-06.pdf

La fièvre de Crimée Congo

La fièvre hémorragique de Crimée Congo est transmise par les tiques et peut être contractée dans les zones rurales, d’avril à septembre. Le virus se transmet à l’homme soit par les piqûres de tiques, soit par contact avec du sang ou des tissus d’animaux infectés. Cette maladie peut être mortelle et le traitement est symptomatique ; il n’existe pas de vaccin. Les mesures de prévention contre les piqûres de tiques sont recommandées. En cas de symptômes, il convient de consulter en urgence un médecin.

Voir aussi :  Australie : Fraser Island s'appelle désormais K'gari Island

Prévention contre les piqûres de tiques

La prévention contre les infections transmises par les tiques inclut la couverture vestimentaire, l’application de répulsifs cutanés sur les parties découvertes et la recherche de la présence de tiques sur le corps.

Plus d’information sur http://www.ameli-sante.fr/morsures-de-tiques/la-conduite-a-tenir-en-cas-de-morsure-de-tique.html

Rage

La rage est une maladie virale transmissible accidentellement à l’homme en cas de morsure ou léchage d’une muqueuse par un chien, renard ou chauve-souris atteints du virus. La vaccination préventive (en préexposition) avant un séjour en zone exposée peut être recommandée et nécessite une consultation médicale préalable.

Dossier thématique “rage” sur le site du ministère en charge de la Santé : http://social-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/article/rage

Fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs. Ils imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées (cf. ci-dessous).

Infection par le virus VIH – MST

Concernant les maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Pollution atmosphérique

Des pics de pollution sont fréquents en période hivernale au Kosovo, notamment à Pristina. Les niveaux élevés s’avèrent dangereux pour la santé.

En cas de forte pollution, il est conseillé de réduire toutes les activités à l’extérieur et de s’hydrater autant que possible. En cas de pic de pollution, les personnes souffrant de maladies respiratoires, d’asthme, de problèmes cardiaques, les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées sont invitées à maintenir fermées les portes et fenêtres de leur domicile et à ne pas sortir, sauf en cas de nécessité.

Les personnes souffrant d’asthme souhaitant séjourner au Kosovo doivent veiller à emporter leur traitement pour la totalité du séjour, certains médicaments n’étant pas disponibles sur place.

Voir aussi :  Voyage en Thailande 2000 - 06 Bangkok by Night - Film et Musique de Vinh-Thien Quach.



Quelques règles simples

  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections ;
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) et ne pas caresser les animaux rencontrés ;
  • Veiller à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque à deux-roues).

Se préserver des contaminations digestives ou de contact :

  • l’eau du robinet est potable. Cependant, elle peut être mauvaise pour la santé sur le long terme (pollution). Il est très facile de se procurer de l’eau en bouteille dans tous les magasins alimentaires ;
  • se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes ;
  • veiller à la qualité des aliments, et surtout à leur bonne cuisson. Les coupures d’électricité peuvent affecter le stockage des denrées alimentaires dans les supermarchés et dans certains restaurants. Aussi, il convient lors des achats de surgelés, de bien regarder l’état de conservation.
Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :



Source link

Vous aimerez aussi...