Rivale de la SNCF, la Renfe compte bien quadrupler son offre de trains en France


Arrivée sur le marché cet été, la compagnie espagnole souhaite passer de deux à huit allers-retours quotidiens et prépare son arrivée à Paris à partir de septembre 2024.

Cinq mois après son arrivée en France, la Renfe ne cache pas ses ambitions. La compagnie nationale espagnole entend quadrupler le nombre de liaisons dans le courant de l’année 2024, indique-t-elle dans un communiqué qui dévoile sa stratégie pour l’année à venir. Depuis cet été, elle assure deux allers-retours quotidiens entre les deux pays, l’un entre Lyon et Barcelone, l’autre entre Marseille et Madrid. Cette fréquence passera ainsi à huit allers-retours par jour en France et entre la France et l’Espagne. De quoi sérieusement menacer la SNCF, son ancien partenaire jusqu’en décembre 2022, dont les TGV relient deux fois par jour dans chaque sens Paris à Barcelone.

La Renfe confirme son ambition de prolonger ses liaisons jusqu’à la capitale française avant la fin de l’année 2024. Elle entrerait ainsi en concurrence avec la SNCF et Trenitalia sur l’axe à grande vitesse Paris-Lyon. L’opérateur aurait déjà déposé des demandes de sillons (autrement dit des créneaux de circulation) auprès de SNCF Réseau qui lui permettraient un lancement à partir du 1er septembre 2024, croit savoir le journal La Razón . Selon les horaires théoriques, la Renfe ajouterait aux liaisons existantes trois allers-retours entre Paris et Lyon, deux entre Paris et Marseille et un entre Paris et Barcelone.

Voir aussi :  Le Voyage du Dr Dolittle - Bande-Annonce Officielle VF [Au cinéma le 5 février]

250.000 voyageurs en cinq mois

Ce lancement, qui était prévu avant l’été et les Jeux olympiques de Paris, est retardé de quelques mois le temps que leur nouveau matériel, l’AVE s-106 (aussi appelé «Talgo Avril»), reçoive l’homologation pour circuler sur le réseau français. Ces nouveaux trains construits par l’espagnol Talgo peuvent transporter jusqu’à 500 personnes, soit presque autant que les TGV inOui à deux niveaux (TGV Duplex).

«Avec le plan opérationnel prévu, Renfe pourra compléter une offre de 2,7 millions de sièges par an. Avec un taux d’occupation moyen comme celui obtenu jusqu’à présent en France, soit de 80%, cela se traduit par une demande annuelle de plus de 2,1 millions de billets AVE», précise l’opérateur dans son communiqué, tout en ajoutant avoir transporté 250.000 personnes en cinq mois.


EN VIDÉO – On a testé la nouvelle ligne Marseille-Madrid de la Renfe



Source link

Vous aimerez aussi...