trois raisons de découvrir Olhão, village de pêcheurs tout en contrastes


Situé à 8 km à l’est de Faro, le plus grand port de pêche du sud du Portugal a gardé le charme d’un village. Moins courue que Lagos et plus animée que Tavira, Olhão offre depuis une dizaine d’années le visage d’une Algarve en pleine mutation.

Si comme la plupart des côtes françaises, l’Algarve est défigurée par des resorts sans âme et des enfilades d’immeubles modernes, Olhão a su se préserver du tourisme de masse. Entre l’Espagne et le bout du monde, cette cité, qui a longtemps vécu dans l’ombre de Faro, possède une lumière solaire et des plages de sable doré. Elles attirent aujourd’hui les voyageurs venus se confronter à la vraie culture portugaise : humble et chaleureuse.

VOIR LE DOSSIER – Portugal : le guide de voyage du Figaro

La pêche ancrée dans l’histoire d’Olhão

Le marché aux poissons d’Olhão. Christine Robalo / Le Figaro

La lagune Ria Formosa, qui protège la ville des caprices de l’océan Atlantique et l’abondance en poissons, attirèrent les pêcheurs dès le début du XVIIe siècle à Olhão. Longtemps, leurs cabanes en bois et paille furent les seules habitations de ce canton. Aujourd’hui encore, la pêche rythme le quotidien de la ville. Dès le matin, dans les ruelles étroites, on entend le murmure de l’animation bruyante et festive du marché aux poissons qui s’étend des quais au cœur de la ville. Cet impressionnant bâtiment en briques rouges, à fleur d’eau, est l’un des meilleurs marchés de la région. Il n’est d’ailleurs pas rare d’y croiser des chefs étoilés, sortis de leur cuisine pour se fournir en pêche du jour ou autres produits locaux fraîchement cueillis comme les agrumes et les figues gorgées de soleil.

Plus loin, on observe le va-et-vient des bateaux revenant au port avec leur prise. Ici, le temps prend une autre dimension avec ce mélange pittoresque de sons, de couleurs et d’odeurs. Sans grande surprise, Olhão a la réputation de proposer les meilleurs plats de fruits de mer et de poissons d’Algarve et est fière d’organiser Le Festival annuel des Fruits de Mer en août. Là, pendant plusieurs jours, on déguste des plats typiques au son du Fado, en regardant les couples virevolter dans un Corridinho, dans les rues de la ville.

Voir aussi :  Что я не могу понять? [Ce qui echappe][2016] Бельгия

Une architecture néo-mauresque

L’une des maisons de Luz do Algarve. Christine Robalo / Photo presse

L’architecture d’Olhão porte la marque du passage des Maures. Plus oriental qu’européen, le centre historique se dresse telle une médina, avec ses maisons cubistes aux toits plats, blanchies à la chaux et croulant sous les bougainvillées. Certains se plaisent même à dire qu’«Olhão» est dérivé du mot arabe «Al-Hain», qui signifie «source». Elles sont présentes en nombre dans la ville sous forme de puits et fontaines.

Pour découvrir les charmes cachés de la ville, il faut monter en haut de la tour immaculée de Nossa Senhora do Rosário. Le voile se lève alors sur un panorama unique de dizaines de maisons, chapeautées par les fameuses açoteias, terrasses typiques de la région où sardines brillantes et autres poulpes sèchent au soleil. Ces anciennes habitations de pêcheurs se sont métamorphosées au fil des années en humbles maisons de charme sous l’impulsion d’une communauté de Français, d’Anglais et de Belges tombés sous le charme de la ville. Mais loin d’arriver en colonisateurs, ces nouveaux habitants ont su préserver le côté authentique de ces bâtisses et les proposent même à la location.

Réserve naturelle et plages de sable fin

La Ria Formosa et ses labyrinthes de canaux. Inonoyazy

Aux premiers jours d’été, les Algarviens embarquent sur une navette au départ d’Olhão et filent vers l’île d’Armona. Coincée entre l’océan Atlantique et le parc naturel de la Ria Formosa, joyaux du Portugal, l’île s’étend sur à peine 10 kilomètres. Il n’y a ni école, ni voiture, ni église sur Armona, seulement deux grandes plages de sable fin. Alors que l’une se jette dans les eaux turquoise de l’océan, l’autre regarde du côté de la lagune où les courants sont plus cléments pour les amateurs de paddle. Parc naturel protégé et certifié «zone humide d’intérêt mondial» (2004), la Ria Formosa et ses labyrinthes de canaux sont le berceau d’une faune riche où flamants roses, martins-pêcheurs, hippocampes et poules sultanes vivent en parfaite harmonie.

Voir aussi :  Bretagne : Randonner le long de la Route des Phares du Finistère

Ne partez pas sans avoir dégusté une assiette de sardines grillées sous les canisses d’un des petits bungalows qui longent la plage. Les plus attentifs pourront même observer un caméléon commun se dorer au soleil. En effet, l’île d’Armona est l’un des derniers endroits en Europe où il est possible d’observer ce petit saurien. Embarquez aussi dans un taxi boat pour une balade le long de la lagune.


Carnet pratique

Placette d’Olhão. Office de tourisme du Portugal / Photo presse

LA MEILLEURE PÉRIODE POUR Y ALLER

Si l’été, avec ses spectacles de musique, de théâtre et de danse de rue est probablement la meilleure période de l’année pour venir à Olhão, c’est aussi la saison choisie par les touristes pour visiter la région. L’automne et le printemps offrent également de superbes journées : la moyenne ici est de 300 jours de soleil par an !

Y ALLER

Volotea propose des vols depuis Bordeaux à partir de 33 €. Ryanair assure plusieurs rotations par semaine entre les différents aéroports de la capitale et Faro, à partir de 105 € l’aller/retour.

OÙ DORMIR

Une maison Luz Do Algarve. Luz Do Algarve / Photo presse

Luz do Algarve

Décorés avec goût et dans le respect de la tradition, les 22 maisons et appartements (sur la marina) sont disponibles pour des séjours courts ou plus longs. On se sent bien dans ces habitations typiques avec leurs lourdes portes en bois, murs blanchis à la chaux, azulejos et terrasses plates qui accueillent, pour certaines, un bassin à ciel ouvert. À partir de 100€/jour.

Luz do Algavre Tél. : 06 34 18 92 25 ou info@luzdoalgarve.eu

Pure Formosa Concept Hôtel

Ouvert en juillet 2021, il est idéalement situé en plein centre-ville. Il abrite une dizaine de chambres avec balcon pour la plupart. Bois blond et mobilier épuré sont le cadre d’une toile de fond sur l’architecture cubiste de la ville et la Ria Formosa. En bonus : le seul roof-top avec piscine qui offre une vue à 360° d’Olhão.

Voir aussi :  Afterlife Voyage 019 by Stephan Jolk

Pure Formosa. Avenida da República, 34, 8700-310 Olhão. Tél. : +351 289 144 005, geral@pureformosa.com

BONNES TABLES

À Do Fernando

Si vous cherchez du typique, alors vous êtes au bon endroit ! Des assiettes généreuses de spécialités locales à base de poulpe, de calamar à l’ail ou de bacalhau (morue) et un service haut en couleur. Menu complet de 15 à 30 €.

A Do Fernando. Rua Gaibeu 25. 8700-412 Olhão

Grupo Naval de Olhao

Il ne faut pas s’arrêter à la façade industrielle et brute de décoffrage de ce centre nautique. Loin de la foule, cette adresse se partage sous le manteau. Ici pas de déco instagrammable ni de nappe en coton, mais une vue sur le ballet des bateaux de pêche et une cuisine familiale réalisée par Carlos le maître des lieux, à des prix très abordables. Préférez une table sur une des terrasses extérieures. Menu entre 15 et 35 €.

Grupo Naval de Olhao. Avenida 5 de outobro 0. 8700-306 Olhao

Ficus CaféConcerto

On vient ici pour un cours de yoga, pour une séance de cinéma en plein air ou pour assister à un concert de musique classique portugaise. Ce lieu hybride logé dans une bâtisse historique de la ville est fréquenté par la jeunesse algarvienne venue faire le plein de manifestations culturelles mais également goûter à la cuisine de Paula Miguel. Chef, bien connue de la scène gastronomique de l’Algarve, Paula propose des spécialités comme la fameuse cataplana ou le xerém. Menu : 40 € environ.

Ficus café Concerto Av. da República 14, 8700-310 Olhão. Tél. : +351 919 669 953

À SAVOIR

Si le passe vaccinal n’est plus en vigueur, subsiste pour les touristes l’obligation du port du masque dans les transports (avion, bus, train, taxi).



Source link

Vous aimerez aussi...