Un passager piqué par un scorpion sur un vol Dakar-Nantes


Le scorpion se serait glissé dans le sac du passager lors d’un séjour dans le désert. Adobe Stock

L’animal se trouvait dans le sac d’un commerçant de Nantes de retour du Sénégal.

Drôle d’expérience qu’a vécue un Français à bord d’un vol Dakar-Nantes opéré par la compagnie Transavia. Ce 25 février, un passager de 45 ans a été piqué au doigt par un scorpion, qui se trouvait dans son sac. «Nous avions décollé depuis une heure et survolions le Sahara quand je me suis senti nauséeux. J’ai plongé la main dans mon sac pour prendre des médicaments quand j’ai senti une piqûre», raconte Xavier Pirot, commerçant à Nantes, auprès de Ouest-France . «J’ai eu le mauvais réflexe de sucer mon doigt en pensant que ça allait passer. Sauf que c’est monté d’un coup. J’ai alors rouvert mon sac posé sur les genoux. C’est là que j’ai vu le scorpion. Je l’ai reconnu aussitôt car j’en avais déjà vu en vivarium.» L’espèce en question est un androctonus amoreuxi, ou scorpion à queue grasse, rapporte le quotidien.

Le passager et l’équipage ont tenté de garder leur calme, malgré le stress de la situation. «J’ai refermé doucement mon sac et j’ai demandé à mon fils de 14 ans d’appeler le steward», se souvient Xavier Pirot, qui voyageait également avec sa fille de 11 ans. Une fois le steward mis au courant, le passager est déplacé à l’arrière de l’avion, dans la zone dédiée au personnel navigant. Le sac, où se trouve le scorpion, est enfermé dans les toilettes. Selon les témoins interrogés par Ouest-France , personne n’a cédé à la panique, malgré la souffrance du passager piqué. «J’avais l’index complètement paralysé et si quelqu’un le frôlait je hurlais. J’ai failli faire une crise cardiaque deux fois : au bout de quinze minutes puis une heure après. J’avais eu le malheur de me lever, ce qui a fait circuler le venin», raconte le commerçant nantais.

Voir aussi :  Voyage Thailande 2020

À VOIR AUSSI – Un avion de ligne malaisien dérouté après la découverte d’un serpent à bord

Un biologiste spécialisé présent dans l’avion

Par chance, un biologiste et un médecin étaient également présents dans l’avion. Le premier, qui avait déjà été piqué lui-même par le passé, a conseillé au passager de surélever les jambes et lui a donné des médicaments. La seconde s’est assurée que son état était stable et ses constantes bonnes. Une fois l’avion posé, le passager a été pris en charge par le CHU de Nantes. Le centre antipoison d’Angers a également été prévenu. Le scorpion, toujours en vie après son périple, a été remis aux pompiers, puis à l’association INF-FAUNE, spécialisée dans la protection des reptiles. Après examen, il ne représentait aucun danger pour un homme bien portant d’une quarantaine d’années. Car même si son venin peut provoquer des douleurs intenses, il n’est pas mortel.

Une question demeure désormais : comment cet arthropode a pu échapper aux services de sécurité ? «Avant d’embarquer, mon sac à dos avait été longuement fouillé aux douanes après y avoir oublié un briquet. Personne ne s’est rendu compte de rien», témoigne Xavier Pirot. Selon lui, ce scorpion de cinq centimètres environ se serait glissé dans son sac lors d’un séjour dans le désert de Lompoul, dans le nord-ouest du Sénégal.

Ce type d’intrusion demeure une exception, même si quelques rares cas ont récemment pu défrayer la chronique. En octobre 2022, un serpent a ainsi provoqué la panique générale dans un avion qui effectuait un trajet entre Tampa (Floride) et Newark (près de New York). Le reptile avait fait irruption dans les rangs de la classe affaires de l’avion, avant d’être attrapé.

Voir aussi :  COMMENT PARTIR EN VACANCES PAS CHER ?



Source link

Vous aimerez aussi...