En Hongrie, les 10 meilleurs hôtels de Budapest


Cette sélection d’établissements de luxe fait revivre les grandes heures de la capitale Hongroise avec, pour certains, des ambiances dignes du film Grand Hotel Budapest.

À cheval sur le Danube, Budapest a longtemps eu une réputation sulfureuse pour ses nuits blanches dans les rumkerts, les « bars en ruine ». Aujourd’hui, la ville mise sur son riche patrimoine culturel. Ses immeubles Belle Époque ont été rénovés, tournant le dos aux années sombres. Budapest revit. Ses hôtels de luxe, de plus en plus nombreux côté Pest, se sont installés dans des bâtiments éclatants d’exubérance et de raffinement. Ils témoignent de la riche histoire locale. Et si les moyens manquent pour y dormir, il est toujours possible de goûter à l’ambiance de leurs cafés et bars, survoltée ou de velours.

Anantara New York Palace Budapest Hotel, profusion de styles

Anantara New York Palace Budapest Hotel, profusion de styles.
Photo presse

Érigé en 1894 pour la Compagnie d’Assurances New York (d’où son nom), le bâtiment de l’architecte Alajos Hauszmann (qui a reconstruit le château de Buda) est une explosion éclectique de styles. Art Nouveau, néogothique, néobaroque, néorenaissance… Tout est là, façade en marbre et tour d’horloge inclus ! Les 185 chambres et suites, cosy aux tons chocolat, occupent les anciens appartements des employés de la compagnie d’assurances. Les espaces communs s’articulent autour de l’atrium central. Incontournable, l’historique New York Café aux colonnes, fresques et lustres en veux-tu en voilà. L’hôtel a ouvert en 2022 au cœur de la capitale hongroise.

Le prix : à partir de 500 € la chambre double.

La chambre à réserver : au 5e étage, la Junior Suite dotée d’une terrasse privée avec vue sur la ville.

Anantara New York Palace Budapest Hotel, Erzsébert krt. 9, Budapest 1073. Tél. : +36 1 886 6111.

Dorothea Hotel, adresse royale du XXIe siècle

Dorothea Hotel, adresse royale du XXIe siècle.
Photo presse

Qui était donc Dorothea ? L’Archiduchesse, épouse du palatin de Hongrie Joseph, fut l’une des personnes les plus en vue du début XIXe siècle sous l’empire Austro-Hongrois – elle défendit, entre autres, le droit des femmes à étudier. Depuis 2023, l’hôtel lui rend un discret hommage dans un style résolument contemporain. Trois bâtiments (néorenaissance, Art déco, Art Nouveau et Bauhaus) ont été réunis et s’articulent autour d’une cour couverte, majestueuse et végétalisée, qui accueille un restaurant. Les 216 chambres et suites sont réparties entre un style historique ou contemporain. À un jet de pierre du Danube et de la place de la Liberté.

Le prix : à partir de 265 € la chambre double.

La chambre à réserver : une Atrium pour sa grande fenêtre et son petit balcon donnant sur la cour intérieure.

Dorothea Hotel, Budapest, Autograph Collection, Dorottya utca 2, Budapest 1051. Tél. : +36 1 884 5100.

Voir aussi :  Malawi

Verno House, chic contemporain

Verno House, chic contemporain.
Photo presse

Non loin du Parlement taillé dans la pierre comme de la dentelle, cet immeuble est devenu en 2022 une « maison » de 50 chambres et suites où souffle un style frais et contemporain. Le photographe star Zoltán Tombor y a habillé les murs de ses clichés, mêlant la nature et la ville. L’hôtel se veut être une oasis urbaine aux nombreuses références hongroises. Meubles et luminaires (dont la jolie pluie de lumière du lobby) sont signés par des entreprises locales. L’hôtel est aux mains du gendre de Viktor Orbán. À bon entendeur.

Le prix : à partir de 244 € la chambre double.

La chambre à réserver : une Superior du 4e et 5e étage pour la vue sur la place de la Liberté.

Verno House, Október 6. utca 26, Budapest 1051. Tél. : +36 1 886 1120.

Matild Palace, jumeau-jumelle

Matild Palace, jumeau-jumelle.
Photo presse

Côté Pest, juste après le pont Élisabeth, deux bâtiments jumeaux néobaroque se dressent majestueusement. Ils incarnent l’esprit Belle Époque qui soufflait ici fin 1800-début 1900. Commandités par la Palatine de Hongrie, ils accueillaient des boutiques, cafés, restaurants, appartements et ateliers d’artistes… Aujourd’hui, l’un d’eux abrite l’hôtel Matild Palace qui a ressuscité le panache des lieux en soulignant les folles hauteurs sous plafond et les ornements sculptés du monde animal et floral dans les espaces communs. Les 130 chambres et suites déclinent une élégance classique et contemporaine.

Prix : à partir de 331 € la chambre double

La chambre à réserver : pour le grand jeu, la Maria Klotild Royal Suite perchée dans la tour à 48 mètres de haut, et s’étalant sur trois étages. Au dernier, de petits balcons s’ouvrent sur la ville.

Matild Palace, a Luxury Collection Hotel, Budapest, Vaci Utca 36, Budapest 1056. Tél. : +36 1 550 5000.

Four Seasons Hotel Palais Gresham, délice de raffinement

Four Seasons Hotel Palais Gresham, délice de raffinement.
Photo presse

Chef-d’œuvre Jugendstil aux notes byzantines, le Palais Gresham invite à entrer dans les pages d’un conte de fées. Son portail en fer forgé dessine un paon et son lobby, exubérant, expose des murs en carreaux de céramiques de la grande manufacture Zsolnay. Les meilleurs artisans et artistes (dont le peintre Miksa Róth) participèrent à la création du palais en 1906. Il retrouvait sa splendeur après une rénovation minutieuse il y a 20 ans. Les chambres et suites (179 au total) ont cette élégance propre au Four Seasons assortie à un service parfait. Le spa, sous les toits, regarde le Danube et le pont des Chaînes.

Le prix : à partir de 700 € la chambre double

La chambre à réserver : pour les très grandes occasions, une Tower Suite, sous les deux tours du Gresham Palace pour la vue imprenable qui s’étend jusqu’au Bastion des pêcheurs.

Voir aussi :  Voyage en Thaïlande ♡

Four Seasons Hotel Palais Gresham Széchenyi István tér 5-6., Budapest 1051. Tél. : +36 1 268 6000.

Párisi Udvar Hotel Budapest, accents parisiens

Párisi Udvar Hotel Budapest, accents parisiens.
Photo presse

C’est le Passage des Panoramas à Paris qui aurait inspiré l’architecte Mihály Pollack pour cet immeuble terminé en 1817. Des éléments néo-gothiques, arabes et mauresques sont venus s’ajouter plus tard sous la main du célèbre artiste de l’époque, Miksa Róth. Vitraux et carreaux de céramiques (près de 250.000) habillent la façade rénovée en 2019 pour l’ouverture de l’hôtel. Si le Párisi Passage Café & Restaurant (dans le passage, donc) en jette plein la vue, les 110 chambres et suites sont beaucoup plus neutres. Des visites guidées de l’hôtel sont organisées. L’hôtel est situé à non loin de l’ancien quartier juif.

Le prix à partir de : 350 €.

La chambre à réserver : une Corner Suite, en angle donc, avec une grande fenêtre en demi-cercle.

Párisi Udvar Hotel Budapest, The Unbound Collection by Hyatt, Petofi Sándor u. 2-4, Budapest 1052. Tél. : +31 1 576 1600.

Kempinski Hotel Corvinus, bien placé

Kempinski Hotel Corvinus, bien placé.
Jan Prerovsky

L’hôtel, à la façade de verre un brin datée, est historique. C’est l’un des premiers établissements de luxe en « joint-venture » à avoir émergé en 1992 des cendres encore chaudes du communisme. L’architecte Jozsef Finta dessina un bâtiment en forme de « C » – comme, peut-être, l’initiale de Matthias Corvinus, un roi du XVe siècle qui a donné son nom à l’hôtel. Les 313 chambres et 40 suites déclinent tantôt un style néo-Empire tantôt plus contemporain. L’hôtel compte une très riche collection d’art rassemblant plus de 1500 pièces. Il est situé sur la place Élisabeth devant la fameuse Grande Roue, près de la Basilique Saint-Étienne.

Le prix : à partir de 250 €.

La chambre à réserver : la suite Herend (Corvinus Art Collection Suite) pour son mobilier Biedermeier et sa porcelaine Herend, manufacture créée en 1826. La vue donne sur la Citadelle.

Kempinski Hotel Corvinus Budapest, Erzsébet tér 7, Budapest 1051. Tél. : +36 1 4293 777.

Corinthia Budapest, le luxe d’un siècle à l’autre

Corinthia Budapest, le luxe d’un siècle à l’autre.
Photo presse

À son ouverture en 1896 sur le boulevard Élisabeth, le Grand Hotel Royal multipliait les attributs d’un établissement grand luxe : un ascenseur à l’électricité, 350 chambres dont 100 avec salles de bains et… un spa ! Sans oublier la poste, la banque, le coiffeur, l’épicerie, le café… Aujourd’hui, si les 438 chambres (dont 31 suites et 26 appartements) du Corinthia Budapest s’entourent de tout le confort moderne, sa piscine fait encore rêver avec son décor d’époque rénové. Il a une cour couverte qui accueille son bar et son restaurant. L’hôtel est près de l’ancien quartier juif et des « bars de ruine ».

Voir aussi :  : Routard.com lance une nouvelle version de son forum

Le prix : à partir de 189 € la chambre double.

La chambre à réserver : une Executive Suite qui arbore un design un peu plus moderne.

Corinthia Budapest Erzsébet Körút 43-49, Budapest 1073. Tél. : +36 1 479 4000.

Aria Hotel Budapest, musique maestro !

Aria Hotel Budapest, musique maestro !
Photo presse

Le ton est donné dès l’entrée. On marche sur des notes de piano jusque dans la cour. Tout, ici, résonne de musique : les chambres et suites (49 au total) célèbrent un genre musical, classique, opéra, contemporain et jazz avec une caricature d’un célèbre artiste , de Belà Batok à James Brown en passant par Irving Berlin et Bob Dylan. Même la piscine offre un mur représentant l’ambiance d’un concert de jazz. Inutile de dire qu’une bibliothèque propose des DVD et CD pour l’ambiance de la chambre. Situé à côté de la Basilique Saint-Étienne, l’hôtel offre un extraordinaire bar rooftop aux cocktails rivalisant de références artistiques.

Le prix : à partir de 350 € la chambre double.

La chambre à réserver : pour les amateurs de classique, la suite de Franz Lizszt pour sa baie vitrée et sa salle de bains au toit de verre.

Aria Hotel Budapest, Hercegprímás utca 5, Budapest 1051. Tél. : +36 1 445 4055.

The Ritz-Carlton Budapest, sophistication de mise

The Ritz-Carlton Budapest, sophistication de mise.
Matthew Shaw

En bordure de la place de la Liberté, The Ritz-Carlton est installé dans un bâtiment austère du XXe siècle. Les statues, ornant sa façade, représentaient les différents départements de la Compagnie d’Assurance Italienne Adria qui fut la première à occuper les lieux. À l’intérieur, The Ritz-Carlton déploie un luxe élégant à travers 170 chambres et 30 suites aux tons neutres et apaisants. Certaines ont une vue plongeante sur la Basilique Saint-Étienne. Un must : le petit déjeuner ou l’Afternoon Tea au Kupola Lounge sous l’immense coupole de verre qui a de quoi mettre de bonne humeur.

Le prix : à partir de 450 € la chambre double Deluxe room.

La chambre à réserver : une Suite Club Lounge au 8e étage pour la vue et l’accès au Club Lounge au même étage avec des services encore plus exclusifs. L’hôtel dans l’hôtel.

The Ritz-Carlton Budapest Erzsebet Ter 9-10, Budapest 1051. Tél. : +36 1 429 5500.



Source link

Vous aimerez aussi...