les touristes français effarés par des prix montés en flèche


New York reste l’une des destinations préférées des voyageurs français. La vie y était déjà chère, et les prix grimpent encore, obligeant les visiteurs à arbitrer.

New York était déjà une destination perçue comme chère. Elle semble désormais hors de prix pour beaucoup des Français qui la visitent. Et ils sont nombreux : selon une étude du New York City Tourism, l’organisation des offices de tourisme de New York, 728 000 Français ont visité la ville qui ne dort jamais en 2023. Mais désormais, entre la forte inflation américaine et la stagnation des salaires hexagonaux, beaucoup de touristes se retrouvent, une fois sur place, effarés face aux prix américains, sans même compter le prix de l’avion. «Je pense que peu importe ton salaire, même si tu gagnes bien ta vie en France, quand tu arrives ici, tu as tout de suite un sentiment de déclassement qui est phénoménal», témoigne ainsi Sébastien, 33 ans, responsable sécurité système d’information à Paris. Il est parti à New York avec sa compagne pendant 10 jours à la fin avril.

Un ressenti partagé par Anthony Rodriguez, plombier à son compte de 39 ans originaire de Marseille et actuellement en vacances à Big Apple pour 8 jours, avec femme et fils de deux ans. Pour lui, «New York n’est pas pour tout le monde. Tout est cher ici. Si tu n’as pas un gros budget, c’est juste inaccessible».

Auberge de jeunesse

Constance Bai, en vacances 10 jours en solo à New York, a essayé de dépenser le moins possible pour son voyage, qui lui est revenu à environ 2 000 euros. Elle a opté, par exemple, «pour une auberge de jeunesse à Long Island et pas dans le centre ville» pour essayer de contenir son budget hébergement même si, «comme c’est loin de Manhattan, je prends beaucoup de taxi et d’Uber, donc je dépense plus dans les transports». Mais même en prenant garde, elle constate qu’elle est «maintenant au bout de [ses] économies. J’avais pensé aller à Chicago et voyager sur la Côte Ouest, mais je ne peux pas parce que je n’ai plus rien».

Laure Boulan, 25 ans, travaille dans la finance et considère «avoir de la chance de ce côté. Je rejoins une amie qui habite à New York, donc j’ai le logement gratuit». Elle passe dix jours à New York, et estime que «si je n’avais pas l’hébergement gratuit, je n’y passerais peut-être même pas cinq jours».

Près de 333 € en moyenne la nuit d’hôtel

Selon une étude de CoStar, une plateforme spécialisée dans l’immobilier commercial, les prix des chambres d’hôtel new-yorkaises se sont envolés en un an. En octobre 2023, une nuit à New York coûtait en moyenne 359,63 $ (332,96 €), presque 10% de plus en un an. Une hausse qui s’explique entre autres par l’interdiction des sous-locations de moins de 30 jours pour le logement de type Airbnb, effective depuis septembre. Cette loi a entraîné une diminution de l’offre. Les hôtels se sont donc permis d’augmenter leur prix.

Voir aussi :  Thaïlande : visiter Ayutthaya depuis Bangkok

Mais le logement n’est pas le seul poste qui s’alourdit. Beaucoup des visites et activités apparaissent très onéreuses aux touristes français, qui ajustent les excursions à leur budget. Constance n’a par exemple payé que «le musée MoMa et un show à Broadway». Pour le reste de ses vacances elle a évité «les lieux touristiques. Je n’ai pas été en haut de l’Empire State Building ou du Rockefeller Center par exemple. Je me suis beaucoup baladée. Par exemple, j’ai été au mémorial du 11 septembre pour admirer l’architecture.» Le Metropolitan Museum, le musée le plus populaire de la ville, a augmenté ses tarifs de 5$ en 2022, et un billet pour un adulte coûte maintenant 30$.

Astuces

Sébastien a lui «utilisé quelques astuces pour payer moins. J’ai réservé le Whitney Museum le vendredi, quand il est gratuit. On a pris le ferry pour Staten Island pour voir la Statue de la Liberté sans avoir à payer. Des petits trucs comme ça».

Mais la plus grande surprise pour toutes les personnes interrogées était le niveau des dépenses quotidiennes. Un voyage en taxi depuis ou pour l’aéroport Kennedy coûte 70$ depuis 2022, contre 52 en 2021. Le prix du ticket de métro est passé de 2,75$ à 2,90 l’année dernière. Une tasse de café peut coûter six à sept dollars et une pizza au fromage coûte en moyenne 28$, le prix le plus élevé du pays. Anthony estime ainsi qu’il a dû «dépenser au moins 2 000 euros une fois sur place, en plus de 6 000 euros lors de l’organisation. Entre la nourriture, les transports, et, dans notre cas, les cigarettes. Si tu n’as pas prévu de dépenser beaucoup une fois sur place, tu vas te retrouver à te priver durant les vacances».

Laure, elle, comparait «les prix d’ici à la France. C’est là qu’on se rend compte d’à quel point c’est cher ici. Surtout l’alcool. En France par exemple, une bouteille d’Aperol spritz, c’est vraiment pas cher, ici, j’en ai vu à 30 dollars dans plusieurs magasins !»

Sébastien s’estimait plutôt bien renseigné sur les prix américains, mais il considère que «tant que tu n’as pas fait l’expérience de passer commande et de voir le prix après les taxes et le fameux pourboire, et que le total s’affiche tu ne te rends pas compte d’à quel point New York est hyper cher», dit-il tout en admettant qu’il «n’a pas voulu faire les comptes trop précisément, pour ne pas me faire peur !»


En vidéo – Edge, la vertigineuse plateforme de Manhattan

Voir aussi :  Life in the United States right now | Austin, Texas #withme



Source link

Vous aimerez aussi...