nos événements «coups de cœur» du 80e anniversaire du D-Day


SÉLECTION – Alors que plus de deux millions de visiteurs uniques sont attendus cet été sur les côtes normandes pour célébrer le Débarquement de 1944, musées et collectivités locales rivalisent d’originalité pour se distinguer.

Bals populaires, feux d’artifice, parades, reconstitutions de bivouacs militaires, conférences et autres expositions temporaires… Si les célébrations autour du 80e anniversaire du Débarquement de Normandie ont déjà débuté, des dizaines d’évènements sont programmés jusqu’en novembre. En voici trois sélectionnés par la rédaction du Figaro.

Une installation : les géants britanniques

Des silhouettes noires se distinguent au milieu des herbes folles. Derrière elles, la mer de la Manche comme un horizon agité. Nous sommes au Mémorial britannique de Ver-sur-Mer, balayé par les vents, non loin d’Arromanches. Standing site giants, imaginée par Dan Barton, responsable d’une association caritative anglaise, plus une qu’une exposition classique est une installation recouvrant les 10.000 m2 de la prairie sauvage du site, où ces silhouettes métalliques, sobres, sombres et hautes de deux mètres chacune, évoquent les 1475 soldats du Commonwealth décédés en juin 44. Des ombres qui invitent les visiteurs à se recueillir en leur mémoire. Quelques coquelicots en laine rouge et brodés à la main par des bénévoles ponctuent encore ce parcours en plein air, étrangement silencieux malgré les centaines de visiteurs présents chaque jour. L’ambiance est au recueillement. À noter que deux silhouettes féminines, plus grandes que les autres, se distinguent. Il s’agit d’honorer Mollie Evershed et Dorothy Field, deux infirmières militaires décédées en août 1944. Fin août, ces 1475 silhouettes, d’un poids total de 30 tonnes, retourneront en Angleterre où elles seront définitivement reparties dans trois sites distincts.

Voir aussi :  Supermarket Big C in Bangkok | Biggest shopping super-center in Pratunam #livelovethailand

Pour mémoire : Le bilan humain de la Bataille de Normandie, qui se déroula trois longs mois entre juin et août 1944, c’est plus de 140.000 morts Alliés et Allemands, dont 20.000 civils normands. Des villes comme Le Havre en Seine-Maritime, Vire dans le Calvados, ou encore Saint-Lô dans la Manche, furent même entièrement rasées sous les bombardements… préparatoires alliés.

Une expo : la Bataille des haies

À travers 27 scènes hyperréalistes, les visiteurs revisitent les 100 jours qui suivirent le Débarquement.
Normandy Victory Museum / photo presse

La Manche, souvent la grande oubliée d’es cérémonies internationales décennales avec les chefs d’État , fut pourtant le département clef pour la réussite du Débarquement avec, notamment, la prise dès le 26 juin 1944 du port en eaux profondes de Cherbourg pour assurer par la suite le ravitaillement et l’intendance. Entre Sainte-Mère-Église, où l’on honore la mémoire des parachutistes américains qui avaient sauté le soir du 5 juin, à la sanglante «Bataille des haies», entre marées et bocage du pays de Carentan, les musées sont nombreux. À l’instar du Normandy Victory Museum, notamment dédié à cet épisode «des haies» si emblématiques des paysages de la Manche. À travers 27 scènes hyperréalistes, avec des mannequins tailles réels en tenues et uniformes d’époque exposés dans des décors reconstitués d’intérieur ou de campagne, les visiteurs revisitent les 100 jours qui suivirent le Débarquement. Compter 1h30 à 3h00 la visite. Le fonds du musée dispose en effet de plus de 15.000 objets d’époque, dont de nombreux véhicules. De nombreuses animations, comme des parades ou une visite des communes alentour à bord d’un Dodge (véhicule militaire US d’époque) sont également prévus cet été. Immersion totale garantie.

Voir aussi :  Le favori du prix d'Amérique Marionnaud s'est échappé dans Paris

Le + : Une fois à Carentan, une visite de la campagne alentour, grasse et verdoyante en toute saison, s’impose. Les plages d’Utah Beach ne sont pas loin. Les cidreries non plus…

Des animations : entre bals populaires et concerts

À Caen, deux «bals de la Libération» sont prévus les 9 et 19 juillet.
Ville de Caen

Après les musées, leurs nombreux parcours pédagogiques pour la réflexion et la mémoire, place maintenant à plus de légèreté. Le Comité des célébrations du 80e anniversaire a ainsi homologué de nombreux événements festifs. C’est le cas à Caen, où deux grands «Bals de la Libération», gratuits et ouverts à tous, sont prévus à partir de 19h les 9 et 19 juillet prochains au Parc Claude Decaens (le 9) et avenue Guynemer (le 19). «Au rythme des airs de jazz, le grand public est invité à venir danser et célébrer la paix», indique la ville, organisatrice de l’événement. Les tenues d’époques sont les bienvenues. Toujours en juillet, à Hermanville-sur-Mer, à quelques kilomètres de Caen, sur la côte, un concert avec le Prestige Orchestra, un Big Bang d’une vingtaine de musiciens, rejouera des airs des années 40. Il sera suivi d’un grand bal populaire sur la plage. De son côté, le département de la Manche n’est pas en reste avec notamment une grande «chorale pour la paix» prévue le 7 juin à Saint-Lô, avec pas moins de 250 choristes qui réinterprèteront des airs comme L’hymne à la joie ou We are the Word

Notre conseil : Le Festival de swing d’Isigny-sur-Mer, prévu les 8 et 9 juin prochains, dans le Calvados. Au programme, concerts, démonstrations de danses acrobatiques et deux grands bals ouverts à tous. Pour les amoureux des Andrews Sisters. Ambiance rétro garantie.



Source link

Voir aussi :  Billets de train : comment payer moins cher ? - Tout Compte Fait

Vous aimerez aussi...