Escapade sur le Sentier des dieux, joyau de la côte amalfitaine


GRAND REPORTAGE – En Italie, au sud de Naples, cette côte légendaire se déroule sur une quarantaine de kilomètres entre une mer céruléenne et des montagnes aux vallées verdoyantes.

Dominé par des rochers aux formes singulières, un sentier abrupt serpente à flanc de montagne. Sur ses pentes dévalent des ­vignes et des murets en pierres sèches, surmontés de pergolas en bois de châtaignier. Elles ploient sous d’énormes citrons, les sfusato d’Amalfi, à la chair épaisse et au goût suave. Le long du chemin, des maisons et des terrasses abandonnées racontent un monde disparu, laissant le maquis dense et odorant ­reprendre ses droits. Le silence de l’aube est à peine troublé par un tintement de clochettes. Un troupeau de ­chèvres se faufile sur un passage étroit pour rejoindre les sommets des monts Lattari. Des cailloux roulent sous leurs pattes, mélange de calcaire et de pierre ponce, héritage de l’éruption du Vésuve en 79. Le redoutable volcan n’est qu’à quelques encablures, de l’autre côté de la ­montagne. Soudain, l’immensité vaporeuse de la mer Tyrrhénienne s’ouvre à l’orée d’un sous-bois.

Les falaises dolomitiques plongeant dans une eau aux reflets ­cobalt forment une

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.

Vente Flash -70%

Offre disponible jusqu’au 15 août. Sans engagement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link

Voir aussi :  Mon Voyage en Thaïlande (Partie 3)

Vous aimerez aussi...