Comment survivre à la route du retour des vacances


Quelques conseils pour arriver chez soi détendu et aborder la reprise du bon pied. GTeam – stock.adobe.com

Bouchons, chaleur, files d’attente… Transformer le trajet du départ en un moment (presque) agréable, c’est possible grâce à quelques astuces.

Ça y est, c’est l’heure de la rentrée. Bison Futé l’a d’ores et déjà prédit, «la circulation sera difficile au niveau national» ce week-end, à une semaine de la fin des vacances scolaires. De vendredi à lundi, les routes de l’Hexagone sont classées soit «orange», soit «rouge» dans le sens des retours. À prévoir, donc, des temps de parcours allongés qui devraient se mêler à l’attente dans les gares et les aéroports. Comme nous l’a montré l’édition estivale 2022, marquée par des retards de train en pagaille, des bouchons records et des attentes prolongées dans les aéroports, mieux vaut se tenir prêt à patienter. Et quoi de mieux que quelques astuces bien senties pour faire face avec sérénité aux derniers défis de l’été ? Voici quelques conseils pour arriver chez soi détendu et aborder la reprise du bon pied.


ÉCOUTEZ NOTRE PODCAST – Comment conserver son bronzage à la rentrée ?


Engagez la conversation

Les longues heures d’attente peuvent parfois réveiller le pire en nous. Entre queues interminables et enfants au bord de la crise de nerfs, pas facile de garder son calme. Mais une solution s’offre à vous : sociabiliser. Ne faites pas de votre voisin du Paris-Nice (près de 6 heures de train tout de même) l’ennemi, mais plutôt votre confident. Partagez vos plaintes et vos frustrations, même à trois rangées de vous. Ce qui constituait une attente pénible pourra se transformer en longue conversation, et peut-être devenir une belle amitié. Surtout, ce sera l’occasion pour vos enfants de rencontrer d’autres bambins de leur âge.

Voir aussi :  Voyage thaïlande 2019

Pensez à jouer

La crise du Covid et les confinements successifs nous ont appris une chose : il ne faut pas lésiner sur les activités pour maintenir les plus petits occupés. Que ce soit en avion, en ferry ou en train, glissez dans vos sacs jeux de cartes et autres divertissements. Et si vous ne voulez pas vous encombrer, pourquoi pas revenir aux essentiels ? Des papiers et des crayons, et voilà l’après-midi occupée entre parties de morpion et dessins de la tribu au complet. Pour les passagers en voiture, le jeu de la plaque d’immatriculation est un bon moyen d’exercer sa géographie. Du côté des solitaires, un objet demeure indispensable : le livre. Évasion garantie.

Limitez le temps d’écran pour les enfants

Quel que soit l’âge, l’écran n’est jamais une solution convenable sur le long terme. Adobe Stock

Solution facile, les iPads et autres téléphones ne vous apporteront pourtant pas la sérénité recherchée. Outre l’impact sur le développement cognitif des enfants, les écrans peuvent les rendre turbulents, voire mener à des bagarres non voulues, sans compter quelques haut-le-cœur qui pourraient retapisser vos chaussures. Bref, privilégiez les jeux. Ils permettront de créer de plus jolis souvenirs de famille.

Investissez dans des batteries autonomes

Le TGV s’apprête à démarrer et il ne vous reste que 5% de batterie. Panique. Où sont les prises électriques ? Pas de chance, vous êtes à bord d’un Ouigo qui n’en est pas équipé. Pour éviter une future crise de nerfs, pensez à bien recharger vos appareils, mais surtout à investir dans une batterie autonome portable. On ne peut que le dire : vous ne voulez définitivement pas être privé de votre série préférée.

Voir aussi :  EPIC : La Bataille du Royaume Secret - Extrait La Reine Tara s'échappe VF HD

Mangez et buvez

Rien de pire que d’attendre et de ne pas pouvoir se sustenter. La hausse des températures nous le montre : l’hydratation doit rester reine. Plus fragiles, les enfants peuvent être sujets aux coups de chaleur, et quelques bouteilles bien préparées vous sauveront de bien des tourments. Et surtout, prévoyez quelques snacks qui pourraient vous donner un regain d’énergie. Qu’ils soient secs constitue un plus : des gâteaux à moitié fondus sont rarement les bienvenus.

Rafraîchissez-vous

Avec la chaleur, certains trajets en voiture ou en train peuvent virer au cauchemar. Un conseil : multipliez les gourdes d’eau fraîche dans le sac. Et bonus qui pourra faire la différence : un petit ventilateur de poche, accessoire ô combien utile (et dans le vent) quand le thermomètre s’affole. Bien sûr, n’oubliez pas de le charger avant le départ.

Faites un petit somme

Aucune culpabilité si le sommeil vous gagne, une micro-sieste sera toujours bénéfique. Adobe Stock

On tend à l’oublier, mais dormir est l’une des « activités » les plus propices pour faire passer le temps. Qui n’a jamais somnolé le temps d’un long voyage en voiture, pour se réveiller tout fringant une fois arrivé à Saint-Brieuc ? Alors un conseil : réfugiez-vous dans les bras de Morphée dès l’embarquement. On ne saura que vous recommander de vous assoupir en présence de quelqu’un d’autre, afin de ne pas manquer votre correspondance.

Prévoyez une (bonne) playlist

On ne le dit pas assez : la musique adoucit les mœurs. Pour rendre les bouchons moins difficiles, rien ne vaut une bonne playlist agrémentée de vos chansons préférées. Les vacanciers bloqués sur l’A6 allumeront la radio et se laisseront guider par les derniers sons de l’été. Une façon de finir dans la bonne humeur les vacances.

Voir aussi :  [VOYAGE/VLOG] POURQUOI ALLER EN THAILANDE ?



Source link

Vous aimerez aussi...