Que faire au Canada en été ? Notre sélection d’expériences à ne pas manquer


Le vaste Canada s’apprécie à l’année mais certaines régions se prêtent mieux à la belle saison. Lacs, fleuves et rivières se dévoilent depuis les sentiers ou en kayak tandis que le bitume parfait invite au road trip. L’occasion d’observer la faune, de palper le pouls des villes et d’apprécier les grands espaces.

Le Canada en été ? Vous n’êtes pas les seuls Français à y penser. Si le vaste pays attire d’ordinaire les touristes à la belle saison, c’est particulièrement vrai en 2023, avec un bond de… 70% des réservations relevé par le Seto, qui représente les tour-opérateurs. Il faut dire que le programme promet le dépaysement !

Traverser les Rocheuses canadiennes

Incontournables, les Rocheuses canadiennes proposent de prendre de rafraîchissants bols d’air frais et de s’imprégner la rétine de la beauté de ses lacs dans les parcs nationaux de Banff, de Jasper et Yoyo. Paradis de la randonnée avec ses immenses montagnes, elles abondent autour des lacs Moraine, Maligne, Consolations et Peyko pour n’en nommer que quelques-uns, on peut aussi y pagayer sur les eaux turquoise du lac Louise ou encore marcher sur le champ de glace Columbia et le glacier Athabasca.

À faire 

Parcourir la Promenade des glaciers, l’une des plus belles routes panoramiques au monde, qui offre des paysages époustouflants sur 230 kilomètres.

Plonger dans les eaux cristallines de la baie Georgienne

La baie Georgienne est bordée de magnifiques eaux turquoise. Zee Zeep

Au nord-est du lac Huron en Ontario, la baie Georgienne est bordée d’eaux limpides, de plages de sable et de galets blancs. En son sein, la forêt boréale abrite une faune et une flore riches, alors que ses eaux sont émaillées d’îles aux allures de bout du monde.

Voir aussi :  L'échappée Belle

On y randonne avec ravissement au cœur de paysages accidentés et spectaculaires du côté du parc national de la Péninsule-Bruce et on y découvre les fameux monolithes de l’île Flowerpot. La baignade est de mise dans les eaux vivifiantes et turquoise de même que la chasse aux épaves, en plongée ou en bateau, dans le parc marin.

À faire 

Se baigner dans les eaux de la populaire grotte « la grotto ».

Sillonner les rues de Montréal et Québec

Montréal en juillet. Quartier Verdun, les rives et en face l’immeuble «Symphonia Pop» sur la pointe sud de l’Ile aux Sœurs. BRUNO MAZODIER / Le Figaro Magazine

Dès l’arrivée de la belle saison, elles vibrent au rythme des nombreux festivals qui s’emparent de leurs rues et fêtes qui se déroulent dans leurs parcs. Musique à toutes les sauces, danse, théâtre, humour, cirque, histoire, culture du monde, tout y passe pour satisfaire tous les goûts.

On prend plaisir à déambuler dans leur quartier historique respectif du XVIIe siècle, à siroter un verre et découvrir la gastronomie locale sur leurs terrasses, s’imprégner de l’air du fleuve Saint-Laurent et profiter des nombreux musées et activités qu’elles proposent. Résolument dynamiques et pleines de charme, Montréal et Québec brillent à la saison estivale.

À faire 

Danser dans le quartier des spectacles lors du Festival international de Jazz de Montréal, reconnu comme étant le plus grand festival de jazz au monde

Explorer l’île de Vancouver et Victoria

Les magnifiques jardins Butchart à une vingtaine de minutes de Victoria sur l’île de Vancouver. Marie-Eve Blanchard

À quelques encablures de Vancouver, l’île du même nom s’avère un paradis spectaculaire. Au sud, c’est Victoria, la capitale de la Colombie Britannique, qui se laisse découvrir avec ses délices de la mer avant de traverser la vallée de Cowichan où se sustenter de ses vins. Arrêt obligé à Cathedral Grove dans le parc provincial MacMillan pour admirer les sapins Douglas centenaires avant de poursuivre vers Ucluelet et Tofino où abondent le littoral de sable fin et les vagues gigantesques prisées des surfeurs.

Voir aussi :  Que faire à Bangkok en Thailande - Guide vidéo de voyage

On peut embrasser le large et pousser la note au nord dans la biosphère de Clayoquot Sound où au cœur de la forêt fluviale tempérée et des eaux des fjords résident une vie sauvage terrestre et marine exceptionnelle.

À faire 

S’imprégner des beautés et des parfums des jardins Butchart, parmi les plus beaux du pays, et des géants des forêts de la réserve du parc national Pacific Rim.

Découvrir la baie de Fundy

Les blocs de pierre de la baie de Fundy. IVAN KOKOULIN

Témoin des plus hautes marées du monde, elles peuvent atteindre 16 mètres, la baie de Fundy au Nouveau-Brunswick offre des points de vue spectaculaires, notamment sur les falaises et formations rocheuses de Hopewell Rocks.

On apprécie découvrir ses gigantesques blocs de pierre en forme de pots de fleurs en marchant autour à marée basse ou en pagayant autour de cette merveille naturelle à marée haute. Gorgées de plancton, de krill et de poissons de toutes sortes, les eaux de la baie attirent une douzaine d’espèces de baleines, phoques et marsouins.

À faire 

Une croisière aux baleines et explorer l’île Grand Manan, ses villages de pêche et ses traditionnelles fascines de hareng.

S’imprégner des beautés sauvages de Terre-Neuve

Le Parc national de Gros-Morne et le Western Brook Pond. Tourisme Terre-Neuve et Labrador

Reconnue pour ses grands espaces, sa beauté sauvage et ses paysages maritimes grandioses, Terre-Neuve s’apprécie particulièrement en été. Que ce soit St. John’s et ses maisons aux façades colorées, les oiseaux marins et baleines à bosse qui abondent, notamment dans la réserve de la baie de Witless Bay ou les petits villages côtiers et pittoresques, l’île se laisse découvrir au hasard.

Voir aussi :  Voyage en Thaïlande : excursion à Hong Island ou Koh Hong (Krabi)

On s’impressionne des fjords, des hauts plateaux et des parois de falaises abruptes du Parc national du Gros-Morne qui se laisse savourer avec ses paysages spectaculaires façonnés par le retrait des glaces à la fin de la période glaciaire.

À faire 

Explorer le fjord de Western Brook en bateau ou randonner dans le parc national du Gros-Morne. On peut encore aussi y chasser en kayak les icebergs, dont la saison s’étire parfois jusqu’au courant de juillet vers Twillingate.

Profiter du soleil de minuit au Yukon

Les eaux turquoise du lac Emerald au Yukon. Government of Yukon

Territoire d’une nature sauvage extraordinaire, le Yukon tape dans l’œil de tout aventurier ou amoureux de grands espaces. On découvre ses paysages grandioses et Whitehorse, un pan d’histoire et de la culture des Premières Nations. Il faut aussi y devenir chercheur d’or le temps d’une journée à Dawson City, une ville d’une autre époque avec ses salons et trottoirs de bois et l’un des centres de la célèbre ruée vers l’or du Klondike.

À faire 

S’éblouir du vert émeraude du lac Emerald et randonner en longeant le fleuve Yukon au cœur du paysage magnifique du canyon Miles, forgé par l’activité volcanique.



Source link

Vous aimerez aussi...